Le cannabis médical est de plus en plus utilisé pour traiter l’autisme, une maladie neurologique de développement complexe qui apparaît dans les premières années de l’enfant, et dure généralement toute une vie. Cette condition fait partie d’un groupe de troubles connus sous le nom de troubles du spectre autistique (TSA).

Parmi les caractéristiques et les symptômes du TSA, on trouve un développement de la communication et une interaction sociale anormale, voire même des déficiences persistantes. En outre, il est également associé à des symptômes tels que la répétitivité et un répertoire très restreint des comportements, des intérêts et des activités, comme par exemple régler des objets de manière obsessive ou suivre une routine très spécifique. Les symptômes peuvent varier de légers à sévères, selon la personne.

Les causes du TEA sont encore inconnues, mais selon l’Institut National des Troubles Neurologiques et des Maladies (National Institute of Neurological Disorders and Stroke), la génétique et l’environnement jouent un rôle fondamental dans le développement de cette maladie. Il a été constaté que les enfants atteints de TSA ont des irrégularités dans le cerveau et des taux anormaux de neurotransmetteurs, ce qui suggère que la maladie pourrait être causée par une perturbation dans le développement normal du cerveau en raison de la présence de défauts génétiques qui régulent la communication entre les cellules du cerveau.

À l’heure actuelle, il n’y a pas de remède pour le TSA ni de traitement standard en raison de la complexité du trouble: il ne sera jamais possible de trouver deux qui souffrent du même type d’autisme. En ce sens, puisque les enfants atteints de TSA peuvent avoir des symptômes différents, les traitements et les thérapies existantes sont spéciaux et personnalisés pour chaque cas. En plus d’utiliser le cannabis pour traiter l’autisme, il y a aussi d’autres thérapies traditionnelles telles que les programmes de comportement, des médicaments pour contrôler les symptômes, des programmes d’éducation et d’apprentissage, ou d’autres traitements et thérapies.

Du cannabis médicinal pour traiter l’autisme: les effets des recherches

La recherche a mis en évidence l’efficacité du cannabis medicinal pour traiter l’autisme puisqu’il améliore le comportement et les capacités à communiquer.  Il a également été trouvé qu’il existait une connexion entre l’autisme et les récepteurs cannabinoïdes, tels que les récepteurs cannabinoïdes 2 (CB2) et le système endocannabinoïde.

En 2016, une étude a été réalisé avec un garçon de 6 ans diagnostiqué avec cette condition. Grâce à ce rapport, il a été démontré que le cannabis médical pour traiter l’autisme pouvait être efficace. Pendant 6 mois, l’enfant a suivi un traitement avec du THC et a vu sa maladie améliorée certains aspects tels que l’hyperactivité, la léthargie, l’irritabilité, et les discours inappropriés.

Aux États-Unis, une étude sur des souris avec un comportement similaire à celui des personnes atteintes d’autisme a mis en évidence les différences de comportement entre le groupe de souris ayant pris des cannabinoïdes et l’autre qui n’avait rien pris. L’étude suggère que le cannabis médical pour traiter l’autisme pourrait réduire certains des symptômes communs à cette condition notamment la dépression ou la capacité à se concentrer sur une l’activité.

Dans une autre étude, il a été montré comment les cannabinoïdes pouvaient aider à corriger les problèmes de comportement liés au syndrome X, la cause génétique la plus connue de l’autisme.

Toutes ces études tentent de prouver l’efficacité du cannabis médical pour traiter l’autisme. À cet égard, en Israël, pays leader dans la recherche sur le cannabis thérapeutique, met en œuvre une étude pionnière sur le cannabis à des fins thérapeutiques. De plus, l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem coordonnera cinq centres de santé où des tests seront effectués avec 120 enfants et adultes atteints d’autisme. Ils seront traités avec une forte teneur en CBD sous forme huiles.

Actuellement, il n’y a aucun moyen de prévenir l’autisme, et les traitements ne s’avèrent pas pleinement efficaces. Ainsi, le cannabis médical pour traiter l’autisme pourrait être une alternative pour réduire ou atténuer certains symptômes typiques de cette maladie, comme le soutiennent les études mentionnées ci-avant. Plus la recherche sur le cannabis médicinal avancera, plus nous pourrons trouver les avantages des thérapies à base de cannabinoïdes pour l’autisme et d’autres maladies.