L’Université d’Oxford, l’une des institutions d’études supérieures les plus anciennes et prestigieuses du Royaume-Uni a récemment annoncé que ses chercheurs lanceraient un programme de recherche sur le cannabis médicinal. Avec un budget de près de 10 millions de livres sterling, la recherche prétend isoler les effets positifs du cannabis dans le but de créer de nouveaux traitements à base de cannabinoïdes pour des maladies telles que la douleur chronique, le cancer et les maladies inflammatoires.

Le programme compte sur le soutien des experts leaders dans la communauté du cannabis médicinal voire même le soutien de célébrités comme par exemple l’acteur Patrick Stewart, lui-même ayant récemment avoué consommer du cannabis médicinal pour pallier des douleurs d’arthrite, selon la BBC.

Les scientifiques de l’Université d’Oxford se centreront sur la recherche des parties du système endocannabinoïde afin d’étudier sa structure moléculaire et cellulaire, notamment les mécanismes de fonctionnement des cannabinoïdes. Le système endocannabinoïde est présent dans le corps tout entier et est même à l’origine de l’interaction avec les cannabinoïdes tels que le CBD, ayant de nombreuses propriétés thérapeutiques, ou encore le THC.

Bien que l’université d’Oxford se soit lancée dans la recherche sur le cannabis médicinal, au Royaume-Uni, le cannabis est toujours considéré comme un médicament classé B, à savoir que sa possession et sa consommation sont punies par la loi. Pour le moment, dans cette région, il n’y a qu’un seul produit médical à base de cannabis médicinal disponible, et ce uniquement pour les patients souffrant de sclérose en plaques. Ce produit n’est cependant pas reconnu par le Service national de la santé du Royaume-Uni. Actuellement, d’autres produits à base de cannabinoïdes sont en phase d’essais, notamment un traitement pour les personnes souffrant d’épilepsie.

Avec ce nouveau programme de recherche sur le cannabis médicinal, les experts espèrent pouvoir améliorer la légalisation autour du cannabis à des fins thérapeutiques, les sondages publics ayant montré que la majorité de la population du Royaume-Uni soutiendrait la légalisation du cannabis médicinal.