Le paludisme est une maladie infectieuse causée par les moustiques anophèles. La piqûre d’insecte introduit le parasite (Plasmodium) dans un sang de la personne. Cinq espèces de Plasmodium peuvent causer cette maladie, mais le Plasmodium vivax et le Plasmodium falciparum sont les plus dangereuses. Cette maladie est principalement présente en Afrique subsaharienne, en Amérique latine et en Asie du Sud-Est.

Environ 10 à 15 jours après l’infection, divers symptômes apparaissent: fièvre, maux de tête, vomissements et sensations de refroidissement du corps. S’il n’est pas traité dans les 24 heures, le paludisme peut entraîner une maladie grave voire la mort. Chez l’enfant, il est fréquent de développer une anémie sévère, une détresse respiratoire liée à l’acidose métabolique ou au paludisme cérébral. Chez l’adulte, la défaillance de plusieurs organes, l’immunité et les infections asymptomatiques sont fréquentes.

En 2017, on estimait à 219 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde.

Les cannabinoïdes peuvent-ils aider à traiter et à combattre le paludisme?

La plante de marijuana produit plusieurs composés, dont deux cannabinoïdes majeurs : le Tétrahydrocannabinol (THC) et le Cannabidiol (CBD). Au cours des dix dernières années, les cannabinoïdes sont devenus des modulateurs du système nerveux central et du système immunitaire, agissant par le biais du système endocannabinoïde.

Dans ce scénario neuroprotecteur et avec les médicaments antipaludiques, ce serait une stratégie intéressante pour l’amélioration du résultat neurologique chez l’homme. En outre, le potentiel du cannabis pour réduire les manifestations pathogènes du paludisme présente un intérêt particulier pour la communauté scientifique.

Preuves récentes et efficacité

Le neuropaludisme ou paludisme cérébral est la forme la plus courante de complication de l’infection à Plasmodium. Elle peut conduire à des déficits neurologiques et comportementaux irréversibles, responsables de plus de 80% des cas mortels.

Une étude réalisée en 2015 a examiné le paludisme cérébral chez un modèle animal et l’effet du cannabiniol sur la fonction cognitive. Dans ce travail, des souris femelles ont été infectées et traitées au CBD pendant 7 jours, et le 5ème jour après l’infection (au moment le plus élevé de la maladie), les rongeurs ont reçu un traitement antipaludique classique. Les rongeurs ont été soumis à des tests de mémoire et d’anxiété, au sommet ou après la disparition complète de la maladie. Les facteurs inflammatoires du cerveau (TNF-alfa/IL-6) et les protéines de croissance nerveuse (facteur neurotrophique dérivé du cerveau, BDNF) ont été mesurés.

Les résultats ont montré que les rongeurs traités uniquement avec des médicaments antipaludéens, avaient des déficits de mémoire et présentaient des comportements de type anxiété accrue, alors que les souris traitées avec le CBD n’en avaient pas. De plus, les souris traitées au CBD ont eu un effet neuroprotecteur, impliquant une régulation des cytokines cérébrales et une augmentation des taux de BDNF, ce qui pourrait être utile pour prévenir les symptômes neurologiques. Néanmoins, d’autres études sont nécessaires pour déterminer le mécanisme en cause

[1].

Au Nigeria, l’ingestion de marijuana sous la forme de feuilles sèches, de graines et de brindilles séchées a été revendiquée comme une protection contre le paludisme.

En 2018, un article évaluait les effets de la consommation de cannabis entier sur un hôte infecté par le paludisme. Trente souris ont été inoculées avec du Plasmodium. La formulation du régime alimentaire à base de cannabis a été préparée sur la base d’un régime standard pour souris et de pourcentages pondérés de cannabis séché. La formulation du régime de cannabis était de 40 %, 20 %, 10 % et 1 %.

Les animaux ont été séparés en groupes, comprenant un groupe n’ayant qu’un traitement antipaludique conventionnel et différents groupes d’animaux nourris avec une formulation de régime à base de cannabis (40%, 20%, 10% et 1%). Les animaux ont été nourris, autant que nécessaire pendant 14 jours. La présence du parasite dans le sang et les taux de survie ont été évalués. Les résultats ont montré une suppression significative des parasites dans le groupe d’animaux nourris avec 40% de C. sativa, ainsi que chez les animaux traités avec le médicament antipaludéen, le jour 4.

De plus, l’ingestion de C. sativa, à la bonne dose, augmente la survie des animaux infectés, bien qu’elle ne soit pas aussi efficace que le médicament antiparasitaire. En conclusion, C. Sativa a montré une légère protection contre l’activité parasitaire du paludisme in vivo, elle n’est pas curative, mais elle peut induire un effet de tolérance à la maladie pendant l’infection palustre. Cependant, des recherches plus poussées sont nécessaires pour identifier les constituants du cannabis qui ont pu être à l’origine des avantages décrits dans cette étude[2].

Ces études ont montré les multiples propriétés des cannabinoïdes comme thérapie antipaludique alternative, de nouvelles études scientifiques devront de toute façon être réalisées.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le. Ce post a été réalisé sur la base de recherches existantes au moment de la date de publication de l’article. En raison du nombre croissant d’études sur le cannabis médical, l’information exposée peut varier au fil du temps et nous informerons des avancées dans les articles ultérieurs.

[1] Campos, A. C., Brant, F., Miranda, A. S., Machado, F. S., & Teixeira, A. L. (2015). Cannabidiol increases survival and promotes rescue of cognitive function in a murine model of cerebral malaria. Neuroscience, 289, 166–180.doi:10.1016/j.neuroscience.2014.12.051

[2] Akinola, O. et alt. (2018). Oral Ingestion of Cannabis sativa: Risks, Benefits, and Effects on Malaria-Infected Hosts. Cannabis and Cannabinoid Research, 3(1), 219–227. doi:10.1089/can.2018.0043

No votes yet.
Please wait...
Summary
Le CBD pour lutter contre le paludisme?
Article
Le CBD pour lutter contre le paludisme?
Description
Des études récentes ont examiné comment le cannabis médicinal peut aider à lutter contre le paludisme
Author
Publisher Name
Kalapa Clinic
Publisher Logo