Nous vous avons précédemment parlé de l’épilepsie et du cannabis médicinal. Désormais nous allons aborder le cas du cannabis médicinal pour traiter le syndrome de Dravet, une forme d’épilepsie grave, qui apparaît chez les nourrissons de moins d’un an.

Le syndrome de Dravet affecte la croissance du malade. Les personnes diagnostiquées avec cette maladie souffrent de convulsions. Il est fréquent que les personnes atteintes soient résistantes aux traitements antiépileptiques, ce qui le rend encore plus difficile à traiter. Les autres symptômes communément associés à cette maladie sont : des convulsions fréquentes et prolongées, un retard dans le développement du comportement, du langage, de la parole ainsi que des problèmes de croissance et de nutrition.

La cause du syndrome de Dravet est lié au gène SCN1A. Lorsque ce gène ne fonctionne pas normalement, les canaux sodiques du cerveau (qui aident les cellules cérébrales à fonctionner) arrêtent de fonctionner correctement, entrainant des problèmes au cerveau. Cela provoque des convulsions prolongées (de 2 minutes ou plus). Le syndrome de Dravet touche 1 personne sur 30.000/ 40.000.

Les études sur le cannabis médicinal pour traiter le syndrome de Dravet

Récemment, les chercheurs ont étudié l’usage du cannabis thérapeutique pour traiter le syndrome de Dravet. De nombreuses études réalisées ont montré que les cannabinoïdes de la plante Cannabis Sativa (en particulier le CBD et le THC) ont des propriétés bénéfiques. Ils sont : antiépileptiques, antispasmodique, anti-inflammatoires etc.

Des études réalisées en double aveugle ont tenté de découvrir si les cannabinoïdes pouvaient réduire l’intensité et la fréquence des convulsions dont souffrent les personnes avec ce type d’épilepsie. Les participants se sont divisés en deux groupes. Les premiers ont reçu une solution orale de cannabidiol (une dose de 20 mg de CBD par kilo de poids corporel) et les seconds ont pris un placebo. Les participants ont été surveillés de près. Les résultats ont montré que la fréquence moyenne des convulsions de ceux prenant le CBD a diminué de 12,4 à 5,9 en comparaison à une baisse de 14,9 à 14,1 pour les patients sous placebo. Après les 14 semaines de l’essai, 43% des patients ayant pris le CBD ont connu une réduction de 50% de la fréquence de leur convulsion.

En Nouvelle-Angleterre, un autre essai a montré les bienfaits du cannabidiol et sa capacité à améliorer le quotidien des personnes souffrant du syndrome de Dravet. Le pourcentage restant a observé une réduction de la récurrence et de la gravité des convulsions.

Ces études ont montré les bienfaits du cannabis médicinal pour traiter le syndrome de Dravet. Le CBD est un traitement naturel sans effets secondaires qui peut soulager les symptômes de beaucoup d’autres maladies, comme celles expliquées dans ces témoignages de personnes ayant suivi un traitement à base de cannabinoïdes avec Kalapa Clinic.