De nos jours, fumer est devenu une action commune, un geste de société, une habitude du quotidien. Aujourd’hui, 1,1 milliard de personnes fument à travers le monde, soit 1/7 de la population mondiale. Pourtant les dégâts causés par la consommation de tabac sont connus et médiatisés : augmentation du risque de cancer, accident vasculaire-cérébraux, problèmes de fertilité, etc… C’est pourquoi diverses politiques sont mises en place pour limiter la consommation de tabac : augmentation du prix du paquet de cigarettes, mise en place du «paquet neutre», campagnes publicitaires plus ou moins aggressives, etc…

Cependant le phénomène d’addiction est important et explique pourquoi il peut être si difficile d’arrêter de fumer. Ainsi, durant la période de sevrage, de nombreux effets indésirables peuvent être ressentis : irritabilité, anxiété, sautes d’humeur, troubles du sommeil, perte d’appétit, maux de tete, etc.

Le cannabidiol comme solution?

D’après une étude récente, le CBD (cannabidiol), l’un des composants de la plante de cannabis, aiderait à réduire efficacement le tabagisme et la consommation de cigarettes. En effet, une étude de 2013

[1] menée par l’unité de psychopharmacologie de l’University College de Londres montre comment le système endocannabinoïde (ECS) présent naturellement dans notre corps peut avoir un rôle clef dans la régulation de l’addiction à la nicotine. Dans cette étude à double aveugle, 24 personnes souhaitant arrêter de fumer ont été séparées en deux groupes : un groupe devant inhaler un placebo tandis que l’autre groupe inhalait du CBD. Les participants devaient utiliser l’inhalateur lorsqu’ils ressentaient l’envie de fumer.

Après une semaine de traitement, ils ont pu remarquer que les fumeurs inhalant du CBD avait réduit leur «consommation» de 40%. En effet, ils avaient envie d’utiliser l’inhalateur 40% fois moins que le groupe placebo. Selon l’un des directeurs de l’étude, Dr.Morgan, le CBD peut aider à réduire l’anxiété, ce qui permet aux fumeurs en manque d’être plus détendus. En effet, le CBD agit au niveau de l’ECS au niveau des récepteurs à cannabinoïdes qui régulent de nombreux phénomènes de notre corps. Ainsi le cannabidiol va agir au niveau des récepteurs de l’adénosine, ce qui permet d’avoir un sommeil régulier et réparateur, et au niveau des récepteurs de la sérotonine, afin de réguler les humeurs et l’anxiété.

De plus, on sait que le CBD agit sur le processus de mémorisation. Ainsi, selon les membres de cette étude, le CBD affecte le processus de «reconsolidation». En effet, lorsqu’un fumeur voit une personne en train de consommer du tabac, son cerveau envoie un signal de plaisir, de récompense, et de manque. Ainsi, le CBD serait capable d’éliminer la réponse positive qu’émet le cerveau d’un fumeur lorsqu’il fume ou voit une personne fumer.

Cette étude est donc prometteuse et nous laisse à penser que le CBD a un potentiel important regardant ses différentes propriétés et son pouvoir anti-addiction à la nicotine.

Le CBD pour arrêter le cannabis?

Le CBD pourrait aussi aider pour le sevrage de la consommation de cannabis. Le cannabis est une plante très complète car elle contient des composants qui s’équilibrent naturellement. En effet, le CBD est connu pour être l’antidote des effets secondaires du THC. Ainsi à certaines doses, le CBD réduit voire annule les effets secondaires du THC tels que ses effets psychoactifs. De même, le cannabidiol pourrait avoir un effet positif pour sevrer les personnes dépendantes du cannabis en réduisant le phénomène d’addiction qui est en partie provoquée par le THC.

Les résultats d’une étude de cas menée en 2012 à l’université de Sao Paulo[2] vont en tout cas dans ce sens. La tolérance au cannabis et les symptômes dus au sevrage sont causés par la désensibilisation des récepteurs CB1 excités par le THC. Ainsi, durant 10 jours, une femme qui avait pour habitude de consommer du cannabis de façon régulière et souffrant des syndromes de manque a consommé du CBD pour se sevrer. Il a été montré qu’elle ne ressentait alors plus les symptômes de manque tels que la perte d’appétit, l’anxiété, les troubles du sommeil et les sautes d’humeur.

Ainsi, le CBD pourrait donc être un traitement alternatif pour le sevrage de la consommation de tabac et du cannabis.

[1] Morgan CJ et alt. Cannabidiol reduces cigarette consumption in tobacco smokers: preliminary findings. 2013. Clinical Psychopharmacology Unit, University College London, London, UK.

[2]Crippa JA et alt. Cannabidiol for the treatment of cannabis withdrawal syndrome: a case report. 2013. Department of Neuroscience and Behavior, Ribeirão Preto Medical School, University of São Paulo and INCT Translational Medicine (CNPq)-São Paulo, Brazil.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le