Actualités: la douleur, la cause principale de l’usage du cannabis médicinal

Presque trois quarts des recettes générées par le cannabis en Allemagne sont liés à la consommation de cannabis pour le traitement de la douleur. Des personnes affectées, 70% perçoivent une meilleure tolérance à la douleur. C’est une des conclusions provisoires tirées dans le cadre d’une étude menée par le BfArM (Institut Fédéral des Médicaments et dispositifs médicaux), publiée en février cette année.

Quand est-ce que l’usage du cannabis médical est indiqué ?

73% de toutes les recettes générées par le cannabis en Allemagne sont reliées au traitement de la douleur. Suivi par le traitement de la spasticité (10%), de l’anoréxie et d’autres pathologies (10%). Les médecins prescrivent du dronabinol dans 65% des cas, suivi de fleurs de cannabis, de Sativex, d’extraits de cannabis, et en dernière place, le nabinola.

Quel groupe de spécialistes prescrivent du cannabis ?

Près de la moitié (49 %) des médecins prescrivant du cannabis sont des anesthésistes. Ils sont suivis par les généralistes (17%), les neurologistes (12%) et les internes (10%).

Quel est le taux de réussite de la thérapie par le cannabis ?

Le groupe le plus important de patients qui utilisent le cannabis est celui qui souffre de la douleur comme principal symptôme traité. Parmi eux, 34 % ont estimé que leurs symptômes s’étaient nettement améliorés et 36 % qu’ils s’étaient modérément améliorés. Cela signifie que le cannabis médical a permis de réduire les symptômes de 70% des patients souffrant de douleurs. En revanche, 28% n’ont pas perçu de changement dans leur douleur.

Parmi les patients dont le diagnostic principal était la sclérose en plaques, la spasticité a été significativement améliorée chez 41 % d’entre eux et modérément améliorée chez 43 %.

Les données de l’enquête montrent également que 35 % des patients sous cannabis ont abandonné leur traitement en moins d’un an. Dans 25% des cas, cela était dû à des effets secondaires et dans près de 40% à une efficacité insuffisante du traitement. Dans 21 % des cas, la personne en question est décédée, ce qui est également comptabilisé comme un arrêt de traitement dans l’enquête susmentionnée.

Ordonnances privées non enregistrées

Il est important de noter que cette enquête ne couvre pas toutes les personnes qui sont traitées avec des médicaments à base de cannabis en Allemagne. Par conséquent, les données sur les assurés privés, les patients hospitalisés et les personnes traitées dans le cadre d’études cliniques ne sont pas collectées. En outre, les personnes recevant les médicaments Sativex ou Canemes selon les indications approuvées ne sont pas non plus enregistrées.

Enquête sur le cannabis en Allemagne : de quoi s’agit-il ?

En Allemagne, les médecins qui prescrivent du cannabis médical à la charge de l’assurance maladie obligatoire sont tenus de participer à une enquête d’accompagnement sur l’utilisation de ces médicaments. L’enquête est menée par l’Institut Fédéral des Médicaments et des Dispositifs Médicaux (BfArM). Après trois ans, cet institut a produit une analyse ou un bilan intermédiaire avec plus de 10 000 ensembles de données obtenus avant la date limite d’évaluation (11 mai 2020). Un an plus tôt, le BfArM avait déjà publié un résultat intermédiaire basé sur les données évaluées jusqu’alors.

Les objectifs de l’enquête sont de surveiller les effets secondaires et la tolérance des produits du cannabis. En outre, l’enquête devrait préciser pour quelles indications le cannabis est prescrit. Les résultats serviront de base à la planification d’autres études cliniques.

Sources

Schmidt-Wolf, G., Cremer-Schaeffer, P. 3 Jahre Cannabis als Medizin – Zwischenergebnisse der Cannabisbegleiterhebung. Bundesgesundheitsbl (2021). https://doi.org/10.1007/s00103-021-03285-1 

About Minyi

Minyi Lü leidet an chronischen Schmerzen aufgrund ihrer Fingerarthrose. Ihre Beschwerden behandelt sie seit 2017 sehr erfolgreich mit medizinischem Cannabis. Als PTA und Pharmaziestudentin bringt sie nun ihr Know-how ein, um über die neuesten wissenschaftlichen Erkenntnisse rund um Medizinalcannabis zu berichten.