Le syndrome d’Ehlers-Danlos: Le traitement au cannabis est il utile?

Ehlers-Danlos

Le syndrome d’Ehlers-Danlos (SED) est un groupe de maladie congénital et héréditaire basé sur le trouble de la synthèse du tissu conjonctif. Cette maladie rare conduit entre autres à une élasticité excessive de la peau et des articulations ainsi qu’à une malformation du système cardiovasculaire. En conséquence, les personnes atteintes de cette maladie soufrent entre autres de douleurs et de luxations fréquentes.

L’usage médical du cannabis peut-être utile pour les symptômes du syndrome d’Ehlers-Danlos comme les douleurs. Il peut aussi avoir des effets positifs sur l’insomnie et l’humeur dépressive. Voici les conditions que le SED entraîne souvent avec lui. Cependant, il n’y a encore aucune étude sur l’usage du cannabis pour cette maladie rare.

Syndrome d’Ehlers-Danlos – Qu’est ce que c’est ?

Le Syndrome d’Ehlers-Danlos (SED) cause un développement insuffisant du tissu conjonctif de la peau, des vaisseaux sanguins et des articulations. Par conséquent, elle manque de fermeté, ce qui entraîne une tension excessive de la peau. Les tissus affectés ont tendance à se déchirer ce qui peut créer des ruptures et hématomes.

Symptôme du syndrome d’Ehlers-Danlos

  • Système cardiovasculaire :

             – Hémorragie

              – Défaut des valves cardiaques

  • Hypermobilité des articulations :

              – Luxation

              – Déformation

              – Scoliose

  • Peau :

              – Extensibilité excessive de la peau

              – Tendance aux hématomes (bleus)

  • Hernies
  • Ruptures des intestins

Douleur et syndrome d’Ehlers-Danlos

La douleur chronique est fréquente et parfois grave dans le syndrome d’Ehlers-Danlos. Selon une étude, prés de 90 % des patients font état d’une certaine forme de douleur chronique (1). La douleur, qui est souvent l’un des premiers symptômes, peut être omniprésente à travers le corps ou simplement limité à une région spécifique, comme le bras ou la jambe.

Les causes de ces douleurs sont variées, cela inclus les luxations et subluxations d’articulations, d’anciennes intervention chirurgicales, faiblesses musculaires et instabilités des vertèbres. Les personnes concernées peuvent expérimenter des douleurs général du corps, de la fatigue, maux de têtes, douleur intestinal ou des douleur de l’ATM (troubles de l’articulation temporo-mandibulaire). Les traitements de ces douleurs doivent se concentrer sur la cause de celles-ci. Les options de traitements pour les douleurs chroniques du SED comprennes la physiothérapie, les analgésiques et des aides médicales constantes comme des oreillers, des vêtements de compression et appareils orthopédiques.

Dépression et anxiété

Un groupe de recherche suédois a montré dans une enquête qu’environ 75 % des patients atteints du SED souffrent d’anxiétés et 25 % de dépression dû à leur condition(2). En outre, la qualité de vie des personnes concernées est inférieure à celle de la moyenne de la population suédoise.

Les cannabinoïdes comme thérapie pour le SED ?

Dans le traitement de la douleur, les cannabinoïdes ont leurs places en tant qu’option thérapeutique alternative [3].

« Les cannabinoïdes constituent une approche potentielle de la gestion de la douleur avec une cible et un mécanisme thérapeutique inédits. La douleur chronique nécessite souvent une approche polypharmaceutique de la gestion, et les cannabinoïdes sont un ajout potentiel à l’arsenal des options de traitement. [4] »

De plus, les scientifiques ont maintenant une meilleure compréhension de comment les cannabinoÏdes affecte la douleurs. Les médicaments à base de cannabis peuvent prévenir l’apparition de la douleur en augmentant légèrement le seuil de la douleur. Cela ne va pas nécessairement réduire l’intensité de la douleur qui est déjà apparue. Mais les cannabinoïdes vont faire ressentir la douleur moins inconfortable et plus supportable pour les personnes qui en souffrent [5].

Cannabis : anxiété et dépression

Les cannabinoïdes peuvent aussi être une alternative pour traiter l’anxiété et la dépression. Le cannabidiol (CBD), un cannabinoïde non-psychotrope provenant de la plante de cannabis et ayant des effets antispasmodiques, anti-inflammatoires et relaxants, présente un intérêt particulier. Entre-temps, plusieurs études on ente conduite sur les effets des cannabinoïdes sur le cerveau et le système nerveux.

En 2015, des chercheurs de l’université de médecine de New-York ont déterminé le potentiel du CBD pour traiter les troubles liés à  l’anxiété en évaluant les preuves issues de diverses études précliniques, expérimentales sur l’homme, cliniques et épidémiologiques [6]. Dans leur article, ils écrivent que les preuves précliniques existantes soutiennent l’utilisation du CBD pour l’anxiété généralisée, le trouble de la panique et de l’anxiété sociale. Toutefois, ils ont aussi établie que peu d’études ont étudié l’usage à long terme du CBD.

Plusieurs études suggère également que les cannabinoïdes et le CBD en particulier peut être une option de traitement additionnel efficace contre la dépression. (7)

En conclusion, de bonnes études sur le traitement du Syndrome d’Ehlers-Danlos par les cannabinoïdes sont malheureusement toujours en attente, mais sont nécessaire. En regardant certains symptômes spécifiques, les cannabinoïdes peuvent être très utiles aux personnes qui en souffrent dû aux effets de leurs analgésiques, anxiolytique et anti-inflammatoires. Cependant, l’usage sûr du cannabis médical pour le SED a besoin d’être confirmé par des recherches.

[1] Chopra P, Tinkle B, Hamonet C., Brock I, Gompel A, Bulbena A, Francomano C. Pain management in the Ehlers–Danlos syndromes. AJMG. 2017 Feb; doi: 10.1002/ajmg.c.31554.

[2] Berglund B, Pettersson C, Pigg M, Kristiansson P. Self-reported quality of life, anxiety and depression in individuals with Ehlers-Danlos syndrome (EDS): a questionnaire study. BMC Musculoskelet Disord. 2015;16:89. Published 2015 Apr 15. doi:10.1186/s12891-015-0549-7

[3] DGS Praxisleitlinien Schmerzmedizin https://www.dgs-praxisleitlinien.de/application/files/7715/5445/5600/PLL_Cannabis.pdf

[4] Burns TL, Ineck JR. Cannabinoid analgesia as a potential new therapeutic option in the treatment of chronic pain. Ann Pharmacother. 2006;40(2):251-260. doi:10.1345/aph.1G217

[5] De Vita MJ, Moskal D, Maisto SA, Ansell EB. Association of Cannabinoid Administration With Experimental Pain in Healthy Adults: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA Psychiatry. 2018 Nov 1;75(11):1118-1127. doi: 10.1001/jamapsychiatry.2018.2503. PMID: 30422266; PMCID: PMC6248100.

[6] Blessing EM, Steenkamp MM, Manzanares J, Marmar CR. Cannabidiol as a Potential Treatment for Anxiety Disorders. Neurotherapeutics. 2015;12(4):825-836. doi:10.1007/s13311-015-0387-1

[7] Linge R, Jiménez-Sánchez L, Campa L, Pilar-Cuéllar F, Vidal R, Pazos A, Adell A, Díaz Á. Cannabidiol induces rapid-acting antidepressant-like effects and enhances cortical 5-HT/glutamate neurotransmission: role of 5-HT1A receptors. Neuropharmacology. 2016 Apr;103:16-26. doi: 10.1016/j.neuropharm.2015.12.017. Epub 2015 Dec 19. PMID: 26711860

About Gesa

Gesa Riedewald is the managing director of Kalapa Germany. She has been working as a medical writer on the topic of pharmaceutical cannabis since 2017 and has years of experience in the healthcare sector.

Gesa Riedewald ist die Geschäftsführerin von Kalapa Deutschland. Sie ist bereits seit 2017 als medical writer für das Thema Cannabis als Medizin tätig und besitzt jahrelange Erfahrung im Bereich Healthcare.