Tétrahydrocannabinol

Le tétrahydrocannabinol ou THC est le cannabinoïde le plus présent dans la majorité des variétés de cannabis et celui qui procure l’effet psychoactif le plus important. Le Dr. Raphael Mechoulam en 1964 a isolé le THC en premier et a depuis étudié son potentiel thérapeutique. À l’heure actuelle, ils existent dans les portails de recherche médicale dans le monde entier, plus de 8000 articles où l’utilisation du tétrahydrocannabinol est analysé avec une approche thérapeutique.

Le THC est un agoniste partiel des récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 (il a un effet plus puissant sur le CB1), exerçant un effet antalgique, anti-inflammatoire, antiémétique, orexygène, antitumoral,  antiépileptique, antispasmodique et spasmolytique. Les études actuelles ont montré qu’en plus de son effet sur le CB1 et CB2, le THC agissait également sur d’autres récepteurs tels que les GPR55 ou les TRPV1-5, influençant ainsi la nociception, la thermorégulation, la sécrétion salivaire, le tonus musculaire lisse, la fréquence cardiaque et l’homéostasie du calcium et du magnésium (Ligresti et al., 2016) [1]

On décrit les effets secondaires du THC par l’anxiété, l’effet psychoactif, la dépression, le déficit cholinergique, la perte de mémoire à court terme, affection de la capacité de concentration, affectation de l’équilibre et de la coordination des mouvements, hyperémie conjonctivale (yeux rouges), les muqueuses sèches et l’augmentation de l’appétit et du sommeil.

 

Potentiel thérapeutique du THC

 

Les vertus thérapeutiques du tétrahydrocannabinol (THC).

Le THC ou delta-9-tétrahydrocannabinol (Δ9-THC) a des vertus analgésiques, antispasmodiques et permet une relaxation des sens en général. Il est également connu comme un antagoniste de plusieurs cannabinoïdes tels que le CDB, qui réduit l’effet psychoactif du THC.

 

Les effets thérapeutiques du THC:

  • analgésique
  • antiémétique
  • neuroprotecteur
  • antiinflammatoire
  • antispasmodique

 

Actuellement, de nombreuses recherches sont ciblées sur le traitement du cancer en utilisant le THC (et d’autres canabinoïdes), en observant les effets antitumoraux sur des animaux. En ce moment, des essais sont menés sur des patients humains dans les universités en Israël et au Royaume-Uni. Jusqu’à ce qu’il y ait d’avantage d’essais sur les humains, les patients atteints de cancer peuvent trouver dans les cannabinoïdes un palliatif pour soulager les effets secondaires de la chimiothérapie, comme le manque d’appétit, les nausées et les vomissements.

Il y a également eu de nombreuses études sur le potentiel thérapeutique du THC pour la maladie d’Alzheimer, dans lesquelles le potentiel neuroprotecteur du THC est observé chez les patients souffrant de cette maladie, ainsi que la manière dont le THC agit sur l’état de démence ainsi que sur les états d’agitation et d’agression. [2]

Parmi les approches thérapeutiques les plus connues on trouve le traitement à base de THC pour la sclérose en plaques et la spasticité sévère, se présentant sous forme de spray buccal avec un rapport de THC | CBD 1: 1. Ce type de traitement est adressé à ceux qui n’ont pas eu de résultats positifs avec d’autres traitements anti-spasticité.

Le THC aujourd’hui

Si le THC est considéré comme une substance illégale dans de nombreux pays, c’est parce qu’il est essentiellement psychoactif. Pour être commercialisé, les produits à base de cannabinoïdes doivent contenir 0.2% de THC comme limite légale.

Mais grâce aux résultats fournis par les essais médicaux, plusieurs pays ont autorisé l’ouverture de recherches et l’accès à divers cannabinoïdes, y compris le tétrahydrocannabinol. Il existe également des médicaments reconnus et autorisés à la vente tels que le Sativex, qui a démontré son utilité thérapeutique lors d’essais cliniques.

Bibliographie sur le THC

[1] Ligresti A, De Petrocellis L, Di Marzo V. From Phytocannabinoids to Cannabinoid Receptors and Endocannabinoids: Pleiotropic Physiological and Pathological Roles Through Complex Phar- macology. Physiol Rev. 2016;96(4):1593-659

[2] Liu CS, Chau SA, Ruthirakuhan M, Lanctôt KL, Herrmann N. Cannabinoids for the Treatment of Agitation and Aggression in Alzheimer’s Disease. CNS Drugs. 2015 Aug;29(8):615-23. doi: 10.1007/s40263-015-0270-y

SI VOUS DESIREZ COMMENCER UN TRAITEMENT A BASE DE CANNABINOIDES, ECRIVEZ-NOUS

Je veux en savoir plus

Troubles anxieux: le CBD peut soulager les symptômes

30,06, 2020|0 Comments

La peur est une réaction naturelle à certaines situations et à certains événements. Elle remplit à la fois une fonction d’avertissement et de protection. Lors d’un trouble anxieux, cependant, elle développe une dynamique propre [...]

Autisme: le cannabis médical peut-il aider?

30,06, 2020|Commentaires fermés sur Autisme: le cannabis médical peut-il aider?

L’autisme est un trouble profond du développement neurologique. Les experts parlent souvent du trouble du spectre autistique (TSA), car il comprend différentes formes d’un trouble. Le cannabis en tant que médicament pourrait être une [...]

Syndrome de Dravet: une aide grâce au cannabis médical

30,06, 2020|0 Comments

Le syndrome de Dravet est une forme rare et grave d’épilepsie qui apparaît d’abord chez les nourrissons. La maladie est très difficile à traiter, car les médicaments antiépileptiques n’apportent généralement pas une amélioration suffisante. Cependant, [...]

Kalapa Clinic Blog | traitement aux cannabinoïdes