Les hommes et les femmes possèdent des hormones propres à chaque sexe. Il n’est pas surprenant que le corps des hommes et des femmes ne réagissent pas de la même façon face aux cannabinoïdes. En effet, le THC réagit différemment avec l’oestrogène et avec la testostérone.

Ainsi, quand une femme ovule, il se produit une augmentation des effets du THC. Cette étude montre que le THC est plus puissant pour soulager la douleur quand il agit avec l’oestrogène. Il peut être jusqu’à 30% plus efficace pour soulager la douleur chez les femmes

[1].

Il existe des maladies qui affectent seulement les femmes. Une d’elle, par exemple, est l’endométriose, une maladie qui touche plus de 170 millions de femmes. C’est une maladie chronique, où le tissu endométrial croît hors de l’utérus, dans la cavité pelvienne, les ovaires, les intestins, les ligaments utérins ou dans la vessie. Ainsi, à cause de cette maladie, les femmes touchées par la maladie voient leur fertilité menacée. Dans les cas les plus graves, le tissu endométrial peut aller jusqu’aux poumons.

Traiter l’endométriose avec le cannabis médical

L’endométriose est une maladie encore peu connue. C’est pourquoi il n’y a pas beaucoup d’études cliniques et il n’existe pas de moyen de guérir mais seulement quelques traitements.

Les femmes peuvent souffrir de nausées et de vomissements. Dans certains cas, elles peuvent souffrir également d’évanouissement tant la douleur est forte avant et pendant les menstruations ou durant ou après les relations sexuelles. De plus, des tumeurs peuvent se former dans les cas les plus graves.

Les cannabinoïdes peuvent être utiles pour traiter l’endométriose. Comment? Le CBD et le THC ont des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et immunorégulatrices. Notre corps a un système endocannabinoïde qui régule l’expression de la douleur, le système immunitaire et la réponse inflammatoire, entre autres. Ce système endocannabinoïde est composé de nombreux récepteurs CB1 activés par les cannabinoïdes. Et c’est pour cette raison que le CBD et le THC pourraient aider à réduire la douleur causée par l’endométriose.

D’autre part, plusieurs études sur le cannabis médicinal et le cancer indiquent que les cellules cancéreuses ont plus de récepteurs CB1 que les cellules saines. C’est ce qui permet aux canna-binoïdes d’attaquer directement les cellules cancéreuses sans affecter les cellules saines. Cette découverte suggère que dans le cas de l’endométriose, le CBD et le THC pourraient aider à réduire la croissance des cellules du tissu endométrial. Cependant, il n’y a toujours pas d’études pour confirmer cette possibilité.

Le cannabis médical pour les menstruations et la grossesse

D’autres conditions dans lesquelles les cannabinoïdes peuvent être efficaces sont les menstruations douloureuses ou la gestation d’un bébé.

Pendant la grossesse, il est fréquent que les femmes souffrent de nausées et de vomissements. Le développement du fœtus nécessite une bonne alimentation pour les femmes. Par conséquent, lorsque le vomissement est trop récurrent, nous pouvons faire face à une maladie appelée hyperémèse gravidique[2]. Cette maladie fait que, en raison de vomissements, le fœtus ne peut pas recevoir les nutriments et les vitamines nécessaires à sa croissance.

Ce type de problème pourrait être régulé avec des cannabinoïdes tels que le CBD, qui a des propriétés qui peuvent soulager les vomissements et les nausées et améliorer l’appétit. En ce qui concerne la grossesse il est également connu que plusieurs cannabinoïdes sont naturellement présents dans le lait maternel.

[1] Washington State University. « Estrogen increases cannabis sensitivity, study shows. » ScienceDaily. ScienceDaily, 3 September 2014.

[2] Dodds, Linda et alt. Outcomes of Pregnancies Complicated by Hyperemesis Gravidarum. Obstetrics & Gynecology: February 2006 – Volume 107 – Issue 2 – p 285-292.