Les médicaments à base de cannabis ont un meilleur profile risques avantages

Un groupe de chercheurs international ont comparé trois thérapies de cannabinoïdes avec six médicaments qui ne sont pas à base de cannabis. Les médicaments ont été évalué d’après leur ratio risques avantages pour le traitement des douleurs nerveuses chroniques chez les adultes.  Le résultat : Bien que les cannabinoïdes soit inférieur aux médicament alitriptyline, duloxétine et gabapentine en termes de soulagement de la douleur, les médicaments à base de cannabis augmente plus la qualité de vie – et avec un meilleur profil d’effets secondaires. Si les patients souhaitent augmenter leur qualité de vie, le cannabis peut être une bonne option de thérapie.

Comparé aux autres médicaments comme les antidépresseurs, les antiinflammatoires et les antiépileptiques, les médicaments à base de cannabis ont un meilleur ratio risques avantages : Les médicaments à base de cannabis équilibrés en THC/CBD ont permis d’obtenir le meilleur résultat possible, suivit de produits à dominance CBD et dominance THC. Ceci a été le résultat d’une décision d’analyse multicritère (DAMC) conduit en 2020.

Conférence de prise de décision avec des centres antidouleur, des neurologues, des psychiatres, des scientifiques et des patients

Le traitement médicamenteux des douleurs chroniques est un défi majeur. En raison de l’augmentation des preuves et d’expérience clinique de la part des scientifiques, les cannabinoïdes deviennent de plus en plus important dans le traitement de la douleur.

Un groupe d’experts multi-professionnels s’est réuni pour élaborer l’analyse décisionnelle multicritères (MCDA) : des cliniques de la douleur en Angleterre, au Danemark, en Israël et en Allemagne, des neurologues et des psychiatres ainsi que des experts scientifiques y ont participé. Un petit groupe a commencé à travailler sur le MCDA le 9 décembre 2019 et ont compilé une liste de traitement médicamenteux pour les douleurs chronique. L’équipe a compilé les effets secondaires favorable et défavorable des médicaments. Les effets positifs sur la douleur et la qualité de vie ont été évalués par rapport à 15 effets négatifs.

Au total, trois médicaments à base de cannabis (à dominante THC, à dominante CBD et équilibrés THC/CBD) ont été comparés à neuf médicaments non cannabinoïdes : les antidépresseurs amitriptyline et duloxétine, le médicament antiépileptique gabapentin, les analgésiques opioïdes méthadone, oxycodone, morphine et fentanyl, et l’analgésique non opioïde ibuprofène.

Les critères d’évaluation des avantages et des risques des médicaments

Le groupe a établi une échelle arbitraire de 0 à 100 pour chaque critère : la meilleure option pour chaque critère se voit attribuer 100 points et l’option la moins préférable se voit attribuer 0 point, à partir de quoi un score total a été calculé. Les hauts scores font référence au rapport risques avantages : les effets favorables tels que le soulagement de la douleur sont plus forts et si des effets secondaires surviennent, ils sont moins dangereux. Toutefois, les scores doivent être compris en termes relatifs. L’ibuprofène, un antidouleur non opioïde, a reçu 0 point, ce qui signifie que ce médicament a l’effet antidouleur le plus faible par rapport aux autres médicaments. 100 points pour la duloxétine, la gabapentine et l’amitriptyline signifient que ces trois agents procurent le meilleur soulagement de la douleur.

Les cannabinoïdes ont un meilleur rapport risques avantages que les autres antidouleurs

Enfin, en janvier 2020, le groupe d’experts s’est réunis au complet et est arrivé à la conclusion suivante : les médicaments par voie orale à base de cannabis sont une option importante pour le traitement des douleurs (d’une durée de plus de 3 moins) chronique neuropathique. Comparé à d’autres type de douleurs, le cannabis médicinal présente actuellement les meilleures preuves pour la douleur neuropathique. Selon cette étude, les médicaments à base de cannabis présentent le meilleur rapport risques avantages et les analgésiques à base d’opiacés, la morphine et le fentanyl, le moins favorable.

L’analyse a montré que les médicaments à base de cannabis à dominante THC et à dominante THC/CBD sont à la fois plus efficaces et plus sûrs que les autres médicaments couramment prescrits. Ainsi, aucune surdose dangereuse due à la seule utilisation du cannabis médicinal n’a été décrite jusqu’à présent. Les 12 thérapies médicinales et les 17 critères ont été examinés en combinaison. L’amitriptyline, la duloxétine et la gabapentine se sont avérées être les plus efficaces en termes de soulagement de la douleur.

Toutefois, la meilleure amélioration dans la qualité de vie a été a obtenue avec le tétrahydrocannabinol (THC) seul ou en association avec le cannabidiol (CBD) non-psychotrope.

Même si les cannabinoïdes sont moins analgésique que d’autres médicaments, les analgésiques à base d’opiacés ont été les meilleurs … par la dominante THC et l’équilibre THC/CBD dans les médicaments de cannabis.

Évaluation globale du rapport risque avantage des traitements médicamenteux étudiés:

L’effet anti-douleur du tetrahydrocannabinol (THC)

Le THC exerce son effet analgésique en se liant aux récepteurs cannabinoïdes-1 (récepteurs CB1), qui sont largement distribués dans le système nerveux central. Deux études cliniques ont notamment examiné l’influence des cannabinoïdes sur la qualité de vie des patients souffrant de douleurs nerveuses chroniques. Une étude en double aveugle publiée en 2012 a montré que la nabilone, un dérivé synthétique du THC, soulageait efficacement les douleurs neuropathiques dans la neuropathie diabétique périphérique. Le sommeil et la qualité de vie globale se sont également améliorés. En revanche, une autre étude publiée en 2010 avec 23 participants n’a montré aucune amélioration significative de la qualité de vie en fumant des fleurs de cannabis sans THC ou à différentes doses contenant du THC. Cependant, l’utilisation de fleurs de cannabis ayant la plus forte teneur en THC a amélioré le sommeil.

Aucun substitut aux essais cliniques

Les résultats montrent que la douleur chronique est difficile à traiter. Bien qu’une analyse décisionnelle multicritères ne puisse pas remplacer les essais cliniques, elle permet l’échange d’expériences cliniques et fournit ainsi aux prescripteurs et aux patients un guide pour le traitement de la douleur par les cannabinoïdes. D’autres études sont nécessaires pour améliorer la base de preuves des cannabinoïdes dans le traitement de la douleur neuropathique chronique. En outre, l’enregistrement systématique de l’expérience clinique avec les cannabinoïdes est également important.

Source:

Nutt DJ, Phillips LD, Barnes MP, et al. A Multicriteria Decision Analysis Comparing Pharmacotherapy for Chronic Neuropathic Pain, Including Cannabinoids and Cannabis-Based Medical Products [published online ahead of print, 2021 Mar 17]. Cannabis Cannabinoid Res. 2021;10.1089/can.2020.0129. doi:10.1089/can.2020.0129

About Minyi Lü

Minyi Lü leidet an chronischen Schmerzen aufgrund ihrer Fingerarthrose. Ihre Beschwerden behandelt sie seit 2017 sehr erfolgreich mit medizinischem Cannabis. Als Pharmazeutin im Praktikum bringt sie nun ihr Know-how ein, um über die neuesten wissenschaftlichen Erkenntnisse rund um Medizinalcannabis zu berichten.