L’usage du cannabis médicinal obtient de plus en plus le soutien de différentes villes et pays. A mesure que le nombre d’Etats qui approuvent l’usage du cannabis thérapeutique augmente, il devient d’autant plus facile pour les scientifiques d’engager des recherches sur les effets du cannabis médicinal sur la santé.

Par ailleurs, la situation se complique dans les zones où le cannabis est toujours considéré comme une drogue, malgré les preuves de ses avantages thérapeutiques. Aux Etats-Unis, par exemple, des scientifiques au Texas et en Alabama rencontrent des difficultés à analyser les effets du cannabis médicinal sur la santé ; car sans accès à la plante, il est impossible d’engager une recherche.

Grâce aux recherches menées à bien, il y a suffisamment de preuves pour dire que le cannabis aide à soulager des symptômes associés à différentes maladies et pathologies telles que :

  • Le cancer/chimiothérapie
  • Fibromyalgie
  • Sclérose en plaques
  • Douleur chronique
  • Trouble de stress posttraumatiques

Bien que certains affirment encore que le cannabis soit une substance illicite, d’autres substances telles que l’alcool et le tabac s’avèrent cependant addictives et bien plus dangereuses pour la santé que le cannabis médicinal.

Parmi les effets du cannabis médicinal sur la santé, se détache l’augmentation du bien-être grâce aux propriétés thérapeutiques tels que l’augmentation de l’appétit chez les personnes souffrant de troubles alimentaires ou encore la réduction des nausées et vomissements chez les personnes sous traitement chimiothérapie, entre autres effets positifs.

Il reste encore beaucoup à découvrir et à rechercher sur les effets du cannabis médicinal sur la santé. A cet effet, les scientifiques dénoncent le manque d’études cliniques sur le cannabis à des fins thérapeutiques. Sans accès à la plante ou produits dérivés du cannabis médicinal ni investissements pour faire la recherche, le potentiel du cannabis thérapeutique reste paralysé.