Selon le DSM-5 (Manuel Diagnostique et Statistiques Des Troubles Mentaux, 5è édition), le Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) est un trouble mental marqué par l’anxiété ou l’angoisse et caractérisé par la présence de pensées persistantes (obsessions). Ces pensées récurrentes sont refoulées par de nouvelles pensées ou actions (compulsions), qui sont des actes commis en réponse à l’obsession. Les compulsions ont pour objectif d’éviter l’anxiété ou l’angoisse provoquée par les pensées obsessionnelles.

L’anxiété provoquée par le TOC peut être très gênante et peut empêcher le patient de développer des activités sociales ou d’effectuer des taches professionnelles.

Le diagnostic du TOC

Être une personne très soignée ou aimer particulièrement l’ordre et l’organisation ne signifie pas pour autant que l’on souffre de TOC. Pour qu’une personne se voit diagnostiquer un TOC, ses obsessions compulsives doivent occuper des heures entières de sa journée. En conséquence, le TOC perturbe les fonctions sociales et professionnelles.

Un exemple d’obsession liée au TOC est le besoin de symétrie et d’ordre. Dans ce cas précis, le patient consacre beaucoup de temps (plusieurs heures dans la journée) à arranger et ordonner les choses afin d’obtenir la symétrie souhaitée. Lorsque la personne est dans l’incapacité de le faire, elle ressent une sensation désagréable d’anxiété liée au fait qu’elle pense que quelque chose de mauvais va se produire.

L’effet anxiolytique du traitement aux cannabinoïdes pour les TOC comme dosage dépendant

Selon une étude publiée par Tambaro et al., il est important de faire la différence entre bon usage et mauvais usage des cannabinoïdes.

Le bon usage des cannabinoïdes, qui peut se faire en suivant une thérapie contrôlée, peut aider à améliorer la relaxation, la sociabilité, l’euthymie (apaisement mental) et d’autres. Néanmoins, un mauvais usage des cannabinoïdes pourrait déclencher une paranoïa ou une psychose. Les chercheurs ont également souligné les effets anxiolytiques constatés en utilisant du THC. Ces effets peuvent être bénéfiques pour gérer l’anxiété liée au TOC.

De plus, les chercheurs ont décrit comment d’un côté, les consommateurs de petites quantités de cannabis ressentent un sentiment d’euphorie, de détente et de sociabilité provoqué par les cannabinoïdes, et comment d’un autre côté, les consommateurs de grandes quantités de cannabis ont reporté des troubles cognitifs ainsi qu’un sentiment de phobie et de panique. C’est l’une des raisons pour lesquelles les thérapies contrôlées sont essentielles, puisque les effets provoqués par le cannabis médical peuvent dépendre de la quantité de cannabinoïdes administrée.

On retrouve la même situation avec le CBD. Les chercheurs ont donné des détails sur l’effet bidirectionnel du CBD en tant qu’anxiolytique et ont conclu que des doses faibles et modérées fournissent des effets anxiolytiques.

Comment le CBD peut-il aider avec les TOC?

Une étude, publiée par Blessing et al., a expliqué l’interaction entre le CBD et divers récepteurs du système endocannabinoïde, avec le but de soulager les problèmes basés sur l’anxiété.

Une nouvelle preuve préclinique, usant des modèles animaux, indique que le CBD est efficace pour réduire les niveaux d’anxiété dans le cas de troubles liés à l’anxiété (comme le TOC). De plus, dans le cas de modèles humains, le CBD est étudié en tant que puissant traitement pour réduire les niveaux d’anxiété. Cela pourrait être utilisé pour améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de TOC.

Bien qu’il existe des preuves précliniques et cliniques du succès des cannabinoïdes dans la réduction des niveaux d’anxiété, plus d’études sont nécessaires afin d’offrir un traitement aux cannabinoïdes plus complet pour les TOC et de savoir comment prévenir les obsessions compulsives vécues par les patients. En attendant, les cannabinoïdes peuvent aider à contrôler l’anxiété provoquée par ces troubles coûteux en temps.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le