Par définition, un trouble bipolaire est une maladie qui provoque une variation anormale de l’humeur d’une personne : alternance de périodes d’excitation (manie ou hypomanie moins grave), dépression et humour moyen (normothymie).

Ces phases sont disproportionnées et peuvent atteindre des intensités incroyables et incontrôlables. Aujourd’hui encore, les chercheurs ont de la difficulté à expliquer les causes du trouble bipolaire. Quoi qu’il en soit, il associe à la fois des facteurs génétiques et environnementaux, tels que la consommation de drogues ou de stimulants, le stress et le manque de sommeil.

Les symptômes du Trouble Bipolaire

Les symptômes sont multiples, ils sont donc classés en deux catégories :

  • les symptômes de la phase dépressive : tristesse, anxiété, culpabilité, colère, isolement, désespoir, troubles de la concentration, troubles du sommeil, troubles de l’appétit, fatigue, retrait social, perte d’intérêt pour le plaisir, dépersonnalisation, agressivité, manque de concentration et pensées suicidaires.
  • et symptômes de la phase d’excitation ou de manie : augmentation de l’estime de soi, euphorie, illusions de grandeur, besoin de sommeil réduit, distraction, tendance à avoir des projets plus ambitieux, désinhibition sexuelle et sociale.

Il existe deux principaux traitements classiques pour améliorer l’état général des patients atteints de troubles bipolaires : les psychothérapies et les psychotropes parfois associés à des antipsychotiques, qui stabilisent l’humeur à un niveau vivable.

Médical Cannabis et Trouble Bipolaire

Les premières études sur l’efficacité du cannabis thérapeutique dans la lutte contre le trouble bipolaire n’ont pas été très positives. En effet, dans une publication parue en 2015, des chercheurs ont démontré que le cannabis pouvait accroître l’apparition précoce de symptômes et les tentatives de suicide. Cependant, cela n’était pas vrai pour tous les patients, ce qui a rendu l’étude peu concluante.

[1]

Plus récemment, d’autres études ont été menées et ont été un peu plus positives. Certaines personnes atteintes du trouble bipolaire ont signalé que les symptômes de leur trouble ont en fait diminué, parallèlement à la consommation régulière de cannabis.[2]

Pour conclure, il est compliqué d’établir aujourd’hui une vérité sur l’efficacité ou non des cannabinoïdes dans le traitement du trouble bipolaire. Néanmoins, de nouvelles études sont en cours.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le. Ce post a été réalisé sur la base de recherches existantes au moment de la date de publication de l’article. En raison du nombre croissant d’études sur le cannabis médical, l’information exposée peut varier au fil du temps et nous informerons des avancées dans les articles ultérieurs

[1] Torres, Rafaela et alt. The Use of Cannabis as a Predictor of Early Onset of Bipolar Disorder and Suicide Attempts. Neural Plasticity. Volume 2015, Article ID 434127, 13 pages

[2] Sagar KA, Dahlgren MK, Racine MT, Dreman MW, Olson DP, Gruber SA (2016) Joint Effects: A Pilot Investigation of the Impact of Bipolar Disorder and Marijuana Use on Cognitive Function and Mood. PLoS ONE 11(6): e0157060.

 

No votes yet.
Please wait...