Il arrive quune personne soit atteinte dun traumatisme lorsquelle a des douleurs physiques ou quand elle a souffert de blessures qui mettent sa vie en danger. Il existe de nombreux types de traumatismes : traumatisme crânien, traumatisme thoracique, traumatisme abdominal, polytraumatisme, etc. Ainsi, la gravité dun traumatisme dépend aussi des zones de lorganisme endommagées. Bien que cela ne soit pas toujours significatif, si un traumatisme saggrave, il peut y avoir des séquelles, arrêts respiratoires, chocs ou même le décès de la personne.

En relation avec cette ultime conséquence, le groupe d’investisseurs Arizona, aux Etats-Unis, a analysé la relation entre la consommation de cannabis et la mortalité des patients atteints de traumatisme après leur intégration au sein du service de soins intensifs

[1]. Aux Etats-Unis, la consommation de marihuana de forme légale ou illégale, devient plus fréquente pour les patients adultes et adolescents qui souffrent de traumatismes. Cest pour cela que ces scientifiques ont réalisé une analyse durant 5 ans (2008-2012) avec des patients adultes atteints de traumatismes enregistrés dans le Registre de Traumatismes de lEtat dArizona.

Cannabis et traumatismes: le cas des patients en soins intensifs

Dans cette étude, certains patients faisaient partis de lunité de soins intensifs (USI) et avaient des résultats de toxicologie positif à la marihuana alors que les patients qui ont été détectés positif à lalcool ou à dautres substances ont été exclus de l’étude. Les données étudiées étaient la mortalité, les jours avec respirateur, les jours dUSI et la durée de lhospitalisation. De plus, on a comparé les patients qui étaient positifs au cannabis avec ceux qui ne l’étaient pas à travers différentes méthodes.

Les résultats montrent que la consommation de cannabis provoque une diminution de la mortalité pour les patients atteints de traumatismes qui avaient intégrés lUSI. A la différence de beaucoup dautres études qui se concentrent sur les effets de la marihuana sur différentes maladies, lobjectif de cette étude était d’évaluer la relation entre la consommation de cannabis et la mortalité des patients. Bien que les résultats soient prometteurs, l’étude na pas pris en compte certains facteurs comme lorigine du cannabis, comment le cannabis était consommé ou les types de cannabinoïdes et les autres substances que prenaient les patients. Pour eux, il est très important de poursuivre la recherche sur la corrélation entre cannabis et mortalité des patients avec traumatismes en prenant en compte les facteurs reliés aux propriétés de la plante.

Cependant, cette étude reste très importante et peut permettre de lancer dautres études à long terme qui pourraient éclaircir les questions restées sans réponse sur leffet des cannabinoïdes avant, durant et après le traumatisme.

 

[1] Singer, M et alt. (2017). How Does Marijuana Effect Outcomes After Trauma in ICU Patients? A Propensity Matched AnalysisJournal of trauma and acute care surgery