Pourquoi les personnes qui consomment régulièrement de la marijuana, les «stoners», sont toujours représentés comme minces alors que la consommation de marijuana est connue pour augmenter l’appétit, normalement connus comme les «munchies» ? 

[1] C’est un stéréotype qui, néanmoins, possède une partie de vérité.

En moyenne, les personnes qui consomment de la marijuana régulièrement ont un IMC et une taille plus petite que les autres. Cela pourrait être simplement une coïncidence mais les 6 États les plus sains d’Amérique ont tous une réforme sur la marijuana thérapeutique. Voici pourquoi…

Le Cannabidiol (CBD) et le ∆(9)-tetrahydrocannabinol (THC), les deux principaux composants de la plante de marijuana, ont un effet direct sur l’appétit. Le CBD et le THC interagissent tous deux avec le système endocannabinoïde qui se trouve dans différentes parties de notre corps. C’est un système qui régule notre métabolisme et le stockage, le transport nutritif et l’apport énergétique des aliments. Ils régulent ceci grâce aux récepteurs CB1 qui se trouvent partout dans notre corps.

Le THC vient se fixer sur les récepteurs cellulaires du cerveau liés au déclenchant Ghrelin (l’hormone de la faim) et par conséquent, augmente la faim et l’appétit. Une étude menée en 2015 [2] où l’on faisait subir un régime à des rats obèses a démontré que le THC augmentait l’appétit des rats mais il stoppait la prise des poids, même avec un régime cétogène. Ceci est dû à la réduction d’apport en énergie dans le système digestif.

Parallèlement, on a démontré que le CBD réduisait l’appétit. Il ne le supprime pas entièrement mais il peut «rassasier» plus rapidement. Une étude britannique utilisant des rats, a montré à ce sujet qu’en comparaison avec les rats auxquels on avait donné des molécules de cannabinol, les rats auxquels on avait donné du CBD ont consommé considérablement moins de nourriture durant la période de l’étude[3] (Farrimond, JA. 2012). La conclusion de cette étude est donc que le CBD peut réduire la consommation de nourriture mais d’autres recherches doivent être menées sur les effets anti-obésités.

Comme avec n’importe quelle technique de perte de poids, des exercices physiques et un régime sont les clés du succès. La seule prise d’huile de CBD ne peut pas entièrement marché par elle-même, mis il a été suggéré que certaines souches de la plante de marijuana (celles plus fortes que le CBD qui sont plus Sativa) peuvent aider une personne à se concentrer et être plus active. Comme le THC rend la nourriture plus attirante également, fumer peut aider certaines personnes qui ont des troubles à démarrer un nouveau régime.

[1]  Lori A. Sansone, MD, R. (2017). Marijuana and Body Weight. [online] PubMed – NCBI.