L’Apnée Obstructive du Sommeil (SAOS) est considérée comme un problème assez commun. Le SAOS survient lorsque les muscles de la gorge se relâchent et se contractent pendant le sommeil, ce qui peut causer des interruptions de la respiration.

Cela peut créer des irrégularités dans les habitudes de sommeil qui, à leur tour, peuvent affecter la qualité de vie du patient, et dans certains cas (lorsque le SAOS n’est pas traité), il peut augmenter les risques de développer un diabète de type 2

[1].

Il est normal que la gorge se détende et se ferme un peu quand nous dormons et pour la plupart des gens cela ne pose aucun problème. Cependant, pour certains, cela provoque des problèmes. Un des problèmes avec le Apnée Obstructive du Sommeil est que les symptômes se produisent seulement pendant que la personne est endormie, donc ils ne sont pas conscients d’en souffrir. De nombreux facteurs peuvent développer le risque de SAOS, notamment:

  • Le surpoids
  • Être un homme
  • Fumer
  • La consommation d’alcool
  • Pour les personnes de plus de 40 ans
  • Avoir un cou large
  • La ménopause
  • Lorsqu’il y a des cas de SAOS dans la famille
  • Avoir une congestion nasale

À l’heure actuelle, il n’y a pas de médicaments approuvés pour les personnes souffrant de Apnée Obstructive du Sommeil, donc, naturellement, des études ont été menées. Une étude récente utilisant le Dronabinol montre des résultats prometteurs et le potentiel d’un traitement avec THC[2]. Le Dronabinol est une version synthétique du tétrahydrocannabinol (THC) qui a été créé pour traiter les vomissements et les nausées provoqués par la chimiothérapie.

Un étude de 2017, parrainée par l’Université de l’Illinois à Chicago, a révélé des résultats prometteurs du Dronabinol. L’étude de 6 semaines s’est concentrée sur un groupe de 73 adultes, tous souffrant de SAOS modérée à sévère. 1 tiers ont reçu 10 mg de Dronabinol 1 heure avant de dormir, 1 tiers ont reçu 2,5 mg et le dernier tiers ont reçu un placebo.

Les résultats ont montré que l’IAH (indice d’apnée / hyperpnée, une façon de mesurer les symptômes de l’apnée du sommeil) du groupe prenant 10 mg par jour a diminué significativement par rapport à ceux prenant le placebo. Ils ont rapporté une satisfaction générale avec le traitement et une amélioration globale de leur somnolence.

En raison de la petite échelle de cette étude, beaucoup plus de recherches sont nécessaires sur l’efficacité d’un traitement avec des cannabinoïdes pour le Apnée Obstructive du Sommeil. Cependant, les premiers résultats sont déjà très prometteurs.

[1] nhs.uk. (2017). Obstructive sleep apnoea

[2] Carley, D., Prasad, B., Reid, K., Malkani, R., Attarian, H., Abbott, S., Vern, B., Xie, H., Yuan, C. and Zee, P. (2017). Pharmacotherapy of Apnea by Cannabimimetic Enhancement, the PACE Clinical Trial: Effects of Dronabinol in Obstructive Sleep Apnea. Sleep.