De nos jours, le cannabis thérapeutique suscite de plus en plus l’intérêt de nombreuses personnes atteintes de différentes maladies. Mais le cannabis est-il également efficace contre le cancer du sein ? Le cancer du sein est l’une des causes de décès les plus fréquentes chez les femmes. Un diagnostic précoce et la mise au point de nouveaux traitements ont considérablement amélioré les chances de guérison, mais de nombreux patients présentent une résistance congénitale ou acquise aux traitements actuels. Les nouvelles approches thérapeutiques sont donc d’une grande importance dans le traitement de la maladie.

Les cannabinoïdes pourraient provoquer des réactions antitumorales

Des recherches approfondies ont montré que le cannabis pourrait être utile dans les cas de cancer du sein dans la mesure où les cannabinoïdes, substances actives présentes dans les plantes de cannabis, peuvent déclencher des réactions antitumorales chez divers modèles animaux cancéreux. La plupart des études ont été menées avec du Δ9-Tetrahydrocannabinol (THC), le principal composant psychoactif de la plante. Cependant, les plantes de cannabis produisent un grand nombre d’autres composés ayant tous leur propre potentiel thérapeutique. Une utilisation combinée de tous les composants de la plante de cannabis induit une réaction synergique, appelée « effet d’entourage », qui permet un effet thérapeutique plus important comparé à l’utilisation d’un seul cannabinoïde isolé.

En outre, il a été observé que l’utilisation de cannabinoïdes associée avec les médicaments thérapeutiques conventionnels contre le cancer du sein a fourni un meilleur effet antiprolifératif dans les cultures cellulaires de laboratoire, en comparaison aux administrations de THC pur. La combinaison de ces traitements n’a provoqué aucune interaction négative. En résumé, les résultats suggèrent que des préparations de cannabis standardisées pourraient être utilisées pour traiter le cancer du sein, plutôt que des cannabinoïdes purs[1].

Utiliser le CBD pour réduire la résistance à la chimiothérapie

Le Cannabidiol (CBD), un phytocannabinoïde non psychoactif produit par les plantes de cannabis, a montré des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antiprolifératives.

Selon une étude récente menée par la Metropolitan University de Londres, le CBD est probablement capable d’inhiber la libération d’exosomes et de microvésicules (EMV) sur des cellules d’adénocarcinome (un type de cancer du sein). Les EMV sont des structures lipidiques fermées composées de deux couches, libérées par les cellules et impliquées dans la communication cellulaire par le transfert de protéines et de matériel génétique. La libération d’EMV est également associée au cancer : entre autres, une libération d’EMV élevée est associée à la chimiorésistance et au transfert actif des gènes du cancer.

De nouvelles études montrent que les agents inhibiteurs d’EMV peuvent rendre les cellules cancéreuses plus sensibles aux agents chimiothérapeutiques et limiter l’expansion du cancer. Le CBD a, de façon significative, réduit la libération d’exosomes dans les cellules cancéreuses et inhibé la libération de microvésicules.

De plus, des preuves suggèrent que des changements dans la fonction mitochondriale, y compris la modulation du STAT3 (une protéine qui augmente l’expression de certains gènes) et de la prohibitine (PHB – une protéine mitochondriale qui module l’expression de certains gènes), peuvent être associés à l’inhibition de la libération de EMV. Cela permet de conclure que le CBD pourrait être utilisé pour rendre les cellules cancéreuses plus sensibles à la chimiothérapie.[2]

Le CBDA empêche la propagation des cellules cancéreuses

Dans les plantes de cannabis, le CBD est présent sous forme acide, connu sous l’acronyme CBDA. Le cannabinoïde acide cannabidiolique (CBDA) est de plus en plus au centre de nombreuses recherches. Certaines études ont démontré que le CBDA inhibe les activités de la cycloocygénase-2 (COX-2). La COX-2 a été détectée dans 40 % des cancers du sein humains invasifs et ses fonctions ont été reliées à la migration des cellules tumorales.

Dans une étude récente, les chercheurs ont identifié un mécanisme possible par lequel le CBDA abroge l’expression de la COX-2 en diminuant le c-fos, un composant du complexe dimère de la protéine activateur-1 (PA-1). PA-1 est un facteur transcriptionnel (une macro protéine) qui contrôle l’expression du gène COX-2 dans le noyau des cellules. Cela nous amène à la conclusion que le CBDA, en tant qu’agent anti-migration, peut être utile contre les cellules agressives du cancer du sein humain en diminuant l’activité de la COX-2. [3]

Différentes études ont rapporté la preuve que le cannabis médical peut soutenir le traitement actuel contre le cancer du sein, mais afin de déterminer à quel point il est utile et la façon dont il devrait être utilisé, il est nécessaire de mener d’autres études chez les humains.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le. Ce post a été réalisé sur la base de recherches existantes au moment de la date de publication de l’article. En raison du nombre croissant d’études sur le cannabis médical, l’information exposée peut varier au fil du temps et nous informerons des avancées dans les articles ultérieurs

[1] Blasco-Benito, S., et alt. (2018). Appraising the “entourage effect”: Antitumor action of a pure cannabinoid  versus  a botanical drug preparation in preclinical models of breast cancer. Biochemical Pharmacology. doi:10.1016/j.bcp.2018.06.025

[2] Kosgodage, U. S., et alt. Cannabidiol (CBD) Is a Novel Inhibitor for Exosome and Microvesicle (EMV) Release in Cancer. Frontiers in Pharmacology, 9.doi:10.3389/fphar.2018.00889

[3] Takeda, S., et alt. (2016). Cannabidiolic acid-mediated selective down-regulation of c-fos in highly aggressive breast cancer MDA-MB-231 cells: possible involvement of its down-regulation in the abrogation of aggressiveness. Journal of Natural Medicines, 71(1), 286–291. doi:10.1007/s11418-016-1030-0

Summary
De nouvelles études confirment l’efficacité du cannabis dans le traitement du cancer du sein
Article
De nouvelles études confirment l’efficacité du cannabis dans le traitement du cancer du sein
Description
De nouvelles études se sont portées sur l'efficacité du cannabis dans le traitement du cancer du sein. Il pourrait rendre les cellules cancéreuses plus sensibles aux agents chimiothérapeutiques et inhiber la formation de nouvelles cellules cancéreuses.
Author
Publisher Name
Kalapa Clinic
Publisher Logo