Il y a 40 ans, les recherches ont débuté avec la création des cannabinoïdes synthétiques afin d’évaluer leur potentiel utilisation clinique pour les maladies telles que la sclérose en plaque et le VIH/SIDA ou encore pour être utilisé comme palliatif pour les personnes en chimiothérapie.

L’étude a été menée par John Huffman. Sur plus de 20 ans de recherche, Huffman et son équipe ont créé plus de 450 cannabinoïdes synthétiques. Leur but était d’étudier l’effet de la Marijuana sur différentes maladies sans avoir à gérer les problèmes légaux relatifs à l’utilisation de la marijuana. Finalement, ils ont découvert plus d’informations sur les maladies qu’ils étudiaient que sur la façon de créer des cannabinoïdes qui soient sûrs d’utilisation.

Les dangers des cannabinoïdes de synthèse

Il y existe de nombreuses raisons qui expliquent la dangerosité des cannabinoïdes synthétiques:

  1. Tout d’abord, ce n’est pas du cannabis: Les cannabinoïdes synthétiques (CS) ne doivent jamais être confondus avec la Marijuana. Même s’ils partagent des composants moléculaires similaires, ce n’est pas la même chose. Ces cannabinoïdes sont fabriqués à partir de divers produits chimiques qui ont été créés pour interagir avec les récepteurs cannabinoïdes du cerveau, imitant ainsi les effets du composant principal de la marijuana, le tétrahydrocannabidiol (THC).
  2. C’est plus puissant: Les CS sont beaucoup plus puissants que la marijuana organique. Même si le cannabis synthétique imite le THC, il est beaucoup plus fort et peut aussi se lier à d’autres récepteurs avec lesquels le THC n’aurait normalement pas interagit. (Kemp A et al., 2016).
  3. Fumer du cannabis synthétique peut avoir des conséquences incroyablement graves. Les effets secondaires peuvent varier des nausées et diarrhées à une arythmie cardiaque, des convulsions, une dépression et même la mort. Il est très difficile de traiter les overdoses à cause du nombre de symptômes qui peuvent se présenter. Non seulement, la réanimation est nécessaire pour ouvrir les voies respiratoires d’une personne, mais une multitude de médicaments peut aussi être nécessaire. Comme chaque nouveau lot de cannabinoïdes synthétiques qui est commercialisé est différent, cela signifie que le traitement est unique dans chaque cas.
  4. Ce n’est jamais le même produit: Les producteurs de ces CS ont toujours un temps d’avance sur les autorités ( ex : la DEA, la FDA ) ce qui explique pourquoi la propagation continue. Chaque fois que les cannabinoïdes synthétiques sont testés et déclarés illégaux, les fabricants changent légèrement la formule chimique des CS et les commercialisent de nouveau sous le même nom. Le temps que les autorités réussissent à tester et bannir la nouvelle formule chimique, les fabricants ont déjà commencé à distribuer un nouveau type de cannabis synthétique. Ces modifications constantes pour camoufler les cannabinoïdes synthétiques rendent la tache très difficile pour les autorités comme l’AMA de repérer ces produits chimiques dans les tests d’urine. Si les autorités ne savent pas ce qu’elles cherchent, comment est-ce qu’elles peuvent trouver?
  5. C’est toxic, dangereux et non-réglementé: Comme dit précédemment, les substances chimiques présentes dans les cannabinoïdes synthétiques changement constamment. C’est pourquoi les contrôles antidopages et les agences de régulations ne peuvent pas suivre le rythme. La plupart des produits chimiques utilisés n’ont jamais été testés en laboratoire que cela soit sur des animaux ou sur des humains et la proportion de ces composants chimiques présents dans le produit fini est inconnue et non-réglementée.
  6. C’est attractif et facile à obtenir: Etant donné qu’il ne peut pas y avoir de régulation par les autorités officielles, les cannabinoïdes synthétiques peuvent être vendus n’importe où. De plus les cannabinoïdes synthétiques peuvent être produits en masse ce qui explique que le prix puisse être très bas.
  7. C’est très addictif: Il n’y a pas eu assez de recherches effectuées sur le long terme sur les effets secondaires des cannabinoïdes synthétiques. Cependant, on sait qu’ils provoquent une addiction très forte sur le long terme. Des symptômes de manques peuvent apparaitre seulement quelques heures après la consommation. Certaines personnes qui ont vécu l’addiction et la sensation de manque provoquées par les CS disent que cela est similaire aux effets que provoque l’héroïne et le crack (Perraudin F., 2017).

Dû au manque de recherches dans ce domaine, les scientifiques et les docteurs doivent travailler avec des études de cas (Seely K., et al. 2014). Ils ont pu remarquer que chaque cas est très différent et imprédictible ce qui ajoute à la difficulté de trouver un  traitement pour les personnes qui subissent des overdoses et doivent ensuite se réhabiliter.

Certains pays, comme les USA travaillent sur la création d’une législation pour un balisage complet des cannabinoïdes synthétiques parmi tous les états.

References

Kemp, A., Clark, M., Dobbs, T., Galli, R., Sherman, J. and Cox, R. (2017). Top 10 Facts You Need to Know About Synthetic Cannabinoids: Not So Nice Spice

Perraudin, F. (2017). ‘It’s worse than heroin’: how spice is ravaging homeless communities

Seely, K., Lapoint, J., Moran, J. and Fattore, L. (2012). Spice drugs are more than harmless herbal blends: A review of the pharmacology and toxicology of synthetic cannabinoids. Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, 39(2)

Wiley, J., Marusich, J., Huffman, J., Balster, R. and Thomas, B. (2011). Hijacking of Basic Research: The Case of Synthetic Cannabinoids