Cannabinoïdes et VIH

Découvert dans les années 80 par des chercheurs français, le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) attaque le système immunitaire du corps, rendant vulnérables les personnes qui souffrent de ce virus. À un niveau systématique, le VIH détruit les cellules qui font partie du système immunitaire et qui se chargent de générer des anticorps. Par cela, les personnes atteintes du VIH perdent leur capacité naturelle d’auto-défense.

Concernant le VIH, de nombreuses études cliniques ont prouvées les effets bénéfiques du cannabis médicinal chez les personnes séropositives. Ainsi, l’efficacité des cannabinoïdes et de ses terpènes pour combattre les symptômes qui accompagnent le VIH, a été scientifiquement prouvé.

 

Traitement pour le VIH grâce au Cannabis Médical | Kalapa Clinic

Virus de l’Immunodéficience Humaine

  • Analgésique
  • Améliore la perte d’appétit
  • Réduit les nausées
  • Anti-dépressif
  • Neuropathies améliorées

Résumé

Chez les personnes vivant avec le VIH, les cannabinoïdes travaillent sur plusieurs fronts comme servir d’analgésique, d’antidépresseurs et améliore l’appétit normalement perdue après les traitements. Il réduit également la nausée et permet une amélioration générale.

Interactions entre Cannabinoïdes et VIH

Les effets analgésiques des cannabinoïdes, aident significativement les personnes souffrantes de douleurs articulaires aux niveaux nerveux et musculaire comme conséquence du VIH. De plus, les traitements aux cannabinoides ont démontrés des effets positifs sur les problèmes de poids des patients souffrant d’innapétence. Autre effet positif des cannabinoïdes : le soulagement contre la nausée, l’un des symptômes les plus récurrents chez les personnes atteintes du VIH.

La pression sociale, le rejet ou les effets secondaires produits par les médicaments utilisés dans les traitements antirétroviraux peuvent parfois conduire à des états dépressifs, à de l’anxiété et des changements d’humeurs chez les malades. Dans ce sens, des études publiées entre 2005 et 2007 ont démontré que les patients qui consommaient du cannabis médicinal ont pu améliorer leur estime d’eux-même ainsi que les sentiments d’amitié et d’empathie.

Selon une recherche de Wen Jiang (2005), les cannabinoïdes est l’unique drogue illicite capable de stimuler le processus de neurogenèse dans l’hippocampe après son administration chronique. Les résultats de l’étude associent le traitement HU210, un cannabinoide synthétique, à la stimualtion de la neurogenèse et, par conséquent, aux effets des anxiolytiques – antidépresseurs chez les personnes atteintes du VIH.

Dans la même ligne, une autre étude de la même année a révélé que 94 % des patients qu’ils ont expérimentés des traitements à base de cannabinoïdes ont vu leur douleur musculaire réduire; 85 % ont vus diminué les paresthésie produit par la NP et 90 % ont indiqué des améliorations dans la névropathie périphérique.

Utiliser du cannabis pour
le VIH

Je veux en savoir plus

SI VOUS ÊTES INTERESSES PAR UNE THERAPIE AUX CANNABINOÏDES, DEMANDEZ-NOUS DAVANTAGE D’INFORMATIONS

INFORMATION THERAPIES

Autres articles sur les cannabinoïdes et autres maladies