Raphael Mechoulam, un docteur israélien, fut le premier à isoler le THC. Depuis lors, les recherches scientifiques sur le cannabis médicinal en Israël n’ont cessé de se développer, transformant ainsi le pays comme un pionnier dans le domaine de l’usage médicinal du cannabis, notamment de par ses nombreuses études et essais cliniques dédiés à la plante.

Après des décennies de recherches, le principal objectif du pays est aujourd’hui d’obtenir une flexibilité législative autour du cannabis médicinal et un meilleur accès pour les patients et les médecins. Le gouvernement tente alors de faciliter les prescriptions de cannabis à des fins thérapeutiques et son approvisionnement en pharmacies.

Cann10 : La conférence internationale sur le cannabis médicinal en Israël

Au mois de juin prochain, la deuxième conférence internationale sur le cannabis médical aura lieu à Tel Aviv, dans l’optique d’aller plus loin dans la reconnaissance du cannabis médicinal dans le monde.

Cette seconde session montre l’intérêt qu’Israël et d’autres pays dans le monde portent pour le cannabis et son potentiel thérapeutique. Actuellement, près de 23 000 patients ont accès au cannabis médicinal en Israël ; alors qu’en 2012, seulement 10 000 patients pouvaient se procurer du cannabis à des fins thérapeutiques. Par ailleurs, à mesure que les recherches et les études cliniques sont autorisées et que la liste officielle des maladies pouvant être traitées avec du cannabis médicinal s’allonge, le nombre de personnes qui prennent un traitement à base de cannabinoïdes augmente considérablement.

Après avoir identifié pour la première fois le THC en 1964, le professeur israélien Raphael Mechoulam continue de participer aux recherches, notamment à celles qui tendent à se focaliser sur le cannabidiol (CBD). Si les médecins israéliens commencent à se montrer moins réticents à l’usage thérapeutique du cannabis, le gouvernement contribue également à de tels changements.

Le gouvernement et le cannabis médicinal

Non seulement le gouvernement dépénalise progressivement l’usage du cannabis médicinal en Israël, mais il tente aussi de promouvoir son usage dans le reste du monde en autorisant l’exportation de cannabis médicinal.

Cette décision gouvernementale maque le commencement du développement d’une industrie du cannabis thérapeutique légale, allant de sa cultivation jusqu’aux services d’approvisionnements. D’autre part, c’est également l’occasion pour les entreprises qui se focalisent sur les cannabinoïdes de faire entendre leur voix. Ainsi, les chercheurs israéliens déposent petit à petit des brevets qui attirent de nombreuses entreprises et investisseurs du monde entier. Parmi les différents cannabinoïdes contenus dans la plante de Cannabis Sativa L, le CBD se fait de plus en plus remarquer pour ses vertus thérapeutiques. Cette reconnaissance, quoiqu’encore lente, a provoqué le développement de produits à base de cannabinoïdes tels que des huiles de CBD, des infusions, ou encore des crèmes.

Bien que des quantités importantes sont investies dans la recherche et notamment dans le développement de souches pour traiter différentes maladies, le gouvernement rester fermement strict quant à l’usage récréatif du cannabis médicinal.