Cannabinoïdes et TDAH

Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) est un trouble neurobiologique qui affecte plus de 5.29 % d’enfants scolarisés au monde.

Cette maladie se caractérise par le développement d’une conduite impulsive, d’une capacité à être plus facilement distrait, d’une réduction du temps d’attention, d’une hyperactivité motrice et d’une instabilité émotionnelle.

Il existe Trois types de TDAH :

  • Prédominamment hyperactif / impulsif
  • Prédominamment inattentif
  • Un combiné (hyperactif + inattentif)

D’autres symptômes peuvent aussi se développer avec le TDAH, tels que :

  • Des difficulté à contenir ses émotions.
  • Des changements très fréquents d’activité.
  • Se distrait facilement.
  • La perte fréquente d’objets en tout genre.
  • L’oubli de diverses choses.
  • L’impatience.
  • Des problèmes à terminer des activités scolaires ou domestiques. Etc..

Les causes exactes de ce trouble ne sont pas identifiables, cependant certains facteurs peuvent se montrer indicatifs, notamment au niveau génétique (le TDAH a une héritabilité de 76 %) et environnementaux (le tabagisme / l’ alcoolisme pendant la grossesse), les infections dans le système central, la naissance prématurée, des traumatismes crâniens etc.

Effets des cannabinoïdes

  • Aide à la fonction motrice
  • Neuro-protecteur
  • Amélioration des troubles du comportement
  • Aide à la neurogenèse

Résumé

Les cannabinodes ont un effet neuroprotecteur et améliore la fonction motrice chez les personnes atteintes du TDAH. Bien que toujours en cours d’étude, plusieurs résultats démontrent l’utilisation des cannabinoïdes comme un avantage au niveau neurologique.

Traitement pour TDAH avec cannabis medicinal | Kalapa Clinic

Traitements aux cannabinoïdes pour le TDAH

Ce trouble est très complexe. De plus, il est extrêmement important de pouvoir le détecter à temps avant son développement puisque ceux qui souffrent de TDAH ont sept fois plus de probabilités de développer un autre trouble psychiatrique. Cela arrive dans plus de 70 % des cas de TDAH, et parmi les comorbidités qui peuvent se développer, les plus fréquentes sont : la dépression, les troubles de l’apprentissage, les troubles du sommeil, l’anxiété, etc.[1]

Des découvertes rattachées aux essais cliniques sur les bénéfices des Cannabinoïdes pour le TDAH suggèrent que ceux-ci pourraient être utilisés comme nouvelles thérapies alternatives, spécialement pour le contrôle moteur. Dans ce sens, Sonuga – Barke (2002) [2] a mentionné dans son étude que « Nos découvertes peuvent être d’un intérêt particulier à l’égard de l’hétérogénéité observée dans le déficit d’attention et l’hyperactivité. Ces résultats suggèrent que les nouvelles thérapies pharmacologiques possibles sont orientées vers le système cannabinoide. Les données actuelles montrent que tout le système endocannabinoïde semble être impliqué dans l’impulsivité motrice et fournit encore une preuve de l’existence de formes distinctes d’impulsivité qui peuvent être dissociées pharmacologiquement ».

Par ailleurs, le Département de Biologie de l’Université de William Paterson, d’US. étudie les récepteurs du système endocannabinoïde dans le cerveau, les chercheurs analysant ses potentiels pharmacogénétiques , neuropharmacologiques et neurotoxicologiques pour de nouveaux traitements contre des pathologies neurodégenératives. Parmis ces découvertes, Onaivi Es conclut que « Les caractéristiques neuropharmacologiques et neuroprotectrices des phytocannabinoïdes ainsi que la neurogenèse associée au système endocannabinoïe ont révélés des preuves concrètes sur l’usage de cannabinoïdes contre les pathologies neurodégenératives avec des taux de toxicité très bas. »

Le progrès remarquable dans la compréhension des effets biologiques du cannabis et des cannabinoïdes a  projeté une série de questions fondamentales sur les mécanismes moléculaires des altérations comportemantales et biochimiques induites par les cannabinoïdes. [3]

[1]  Vivre avec le TDAH

[2] Department of Anatomy and Neurosciences, Research Institute Neurosciences Vrije Universiteit, Center for Neurogenomics and Cognitive Research, VU Medical Center, Van der Boechorststraat 7, Amsterdam, 1081 BT The Netherlands

[3] Department of Biology, William Paterson University, Wayne, New Jersey 07470, USA.

Utiliser du cannabis pour
le TDAH

CONSULTEZ-NOUS

Autres articles sur les cannabinoïdes et autres maladies

SI VOUS DESIREZ COMMENCER UN TRAITEMENT A BASE DE CANNABINOIDES, ECRIVEZ-NOUS

CONSULTEZ-NOUS