De nombreuses maladies graves peuvent affecter les enfants, parmi lesquelles on peut citer l’épilepsie, le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), l’autisme, ou la paralysie cérébrale. Lorsqu’un enfant naît avec l’une de ses maladies, cela mène souvent des visites à l’hôpital à vie, sans parler du stress d’une telle situation.

Pour traiter ces patients, les médecins tentent différents cocktails de médicaments pour voir lequel fonctionnera le mieux. Ces médicaments provoquent souvent des effets secondaires négatifs. Basé sur des essais cliniques et des recherches, cet article vous expliquera comment le cannabis médical peut aider les enfants en toute sécurité.

L’interaction entre cannabinoïdes et enfants

Tout d’abord, il est important de comprendre de quelle façon les cannabinoïdes interagissent avec les enfants. Depuis le premier jour de leur existence, les hommes sont exposés aux endocannabinoïdes (des molécules de cannabis naturellement produites dans le corps). Une étude de 2004 a découvert que tous les individus naissent avec des récepteurs cannabinoïdes dans leur corps, et a mené les chercheurs à croire que le système endocannabinoïde joue un rôle fondamental dans la croissance pré- et post-natale.

Il a également été montré que lorsqu’un nourrisson est allaité, des endocannabinoïdes sont présents dans le lait maternel. De plus, le récepteur cannabinoïde type 1 (CB1) a été directement relié à l’action de téter le lait, ce qui signifie qu’il y a un processus associé à la nourriture et l’appétit. Autre fait intéressant, les scientifiques ont découvert un mécanisme neuroprotecteur dans le développement postnatal du cerveau. Tous ces composants sont non seulement présents à la naissance, mais aussi durant toute la croissance de l’enfant, aidant les fonctions physiques et sociales.

Epilepsie, Autisme, Paralysie Cérébrale, et Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) sont toutes des maladies neurologiques qui compromettent le bon développement du système nerveux. Ces dysfonctions affectent la mémoire, le self contrôle, les facultés d’apprentissage, les problèmes de sommeil, la douleur chronique, la spasticité, les convulsions, l’anxiété sociale et les émotions. Ces complications ont un impact vital sur l’organisme. Par exemple, ave des crises de consultions arrivant jusqu’à 300 fois par jour, le corps ne grandira pas correctement car il est occupé à combattre ces attaques. De plus, c’est une nouvelle série de problèmes qui apparait quand la qualité de sommeil est perturbée. Finalement, on trouve aussi parfois le cas d’un chevauchement de symptômes : un enfant souffrant d’épilepsie peut aussi montrer des signes de TDAH.

L’usage des cannabinoïdes à différents âges

Il est important de noter que, en raison des différences entre les cerveaux d’enfant, d’adolescent et d’adulte, certains cannabinoïdes ne peuvent pas être prescrits aux plus jeunes. Par exemple, l’usage de marijuana durant l’adolescence peut endommager la neuroplasticité (la capacité à reconnecter les neurones dont les liens ont été accidentés) et causer une détérioration de la mémoire et de la fonction motrice. De plus, des preuves appuient un rôle associatif pour ce qui est de favoriser l’apparition de la psychose.

Ces problèmes viennent de la consommation de Tétrahydrocannabinol (THC), la principale substance psychoactive trouvée dans la plante de cannabis. Des études antérieures suggèrent que l’adolescence serait une période durant laquelle le cerveau est susceptible aux effets du THC. Il en va autrement pour le deuxième plus important cannabinoïde, appelé Cannabidiol (CBD), qui a d’innombrables bénéfices thérapeutiques. Il est de plus en plus étudié dans le domaine neurologique et des résultats démontrent qu’il ne provoque ni réaction psychoactive ni détérioration des activités du système nerveux.

Le CBD atténue les lésions associées aux maladies neurodégénératives et/ou ischémiques. De plus, une neurogenèse positive (nouvelle génération nerveuse) et une réduction des comportements psychotiques, anxieux et dépressifs a été reportée. Une étude publiée en 2010 a révélé que le CBD générait de nouveaux neurones à l’âge adulte chez les souris, tandis que le THC n’avait aucun effet. Les chercheurs en ont conclu que le CBD pouvait avoir le même effet sur les humains, et plus intéressant encore aucun dommage sur les capacités d’apprentissage n’a été décrit.

L’Organisation Mondiale de la Santé a officiellement déclaré en 2017 que le CBD ne paraît pas avoir un profil de dépendance ou causer de dommages, ce qui signifie aucun risque pour la santé et un faible risque d’abus potentiel. Concernant l’utilisation dans la médecine pédiatrique, le CBD n’est pas psychoactif, ce qui signifie qu’il ne produit pas le sentiment d’euphorie que cause le THC.

Dans les pays ayant fait une réforme sur la marijuana médicale, le CBD est uniquement prescrit aux enfants dans le cas où toutes les autres thérapies ont échoué. Le CBD est également connu pour réduire les convulsions, la douleur, l’insomnie, le stress et l’anxiété. En résumé, avec toutes ces incroyables prémisses, il pourrait constituer une formidable ressource pour les jeunes patients atteints de troubles de neurodéveloppement.

Il est vrai que davantage d’études sont nécessaires, mais en considérant l’abondance de récepteurs cannabinoïdes dans les tissus nerveux, différents cannabinoïdes se présentent comme une bonne option en tant que traitement pour enfants depuis que les remèdes conventionnels laissent beaucoup à désirer.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le
Summary
Cannabinoïdes et enfants
Article
Cannabinoïdes et enfants
Description
Naitre avec une maladie incurable et trouver le traitement correct pour les symptômes dès que possible est la clé. Un traitement avec des cannabinoïdes pourrait être la réponse pour des centaines d’enfants souffrants de troubles de neurodéveloppement, tels que l’autisme ou l’épilepsie.
Author
Publisher Name
Kalapa Clinic
Publisher Logo
Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...