Cannabinoïdes et Maladies auto-immunes

Le système immunitaire (SI), est l’un des systèmes les plus complexes de l’être humain. Il est composé de différents processus biologiques et par l’ensemble des cellules sanguines telles que : les leucocytes (globules blancs), l’immunoglobuline, les lymphocytes (des cellules lymphatiques), macrophages, neutrophiles, entre autres. Ce système est en charge de protéger le corps d’agents pathogènes et cancéreux. Donc quand il est défaillant ou agit tardivement, les pathogènes peuvent évoluer et facilement s’adapter pour pouvoir éviter le système immunitaire, en se logeant ainsi dans notre organisme et infécter ou détruire nos cellules.

Les maladies auto-immunes peuvent affecter n’importe quelle partie de notre organisme, et quand cela survient, le système immunitaire s’attaque aux cellules saines, les infecte ou détruit, affectant ainsi directement notre corps. Les causes du développement d’une maladie auto-immune sont ignorées, mais on croit qu’elles peuvent se développer en raison de facteur génétique ou à cause de bactéries, virus ou médicaments.

L’effet des cannabinoïdes

  • Modulation de l’activité des macrophages
  • Modulation de la fonction des lymphocytes

Résumé

Les cannabinoïdes présents dans le système immunologique permettent l’existence de régulations dans les activités de macrophages et des lymphocytes.

Traitement pour les Maladies auto-immunes grâce au cannabis médical

Effets des cannabinoïdes sur les maladies auto-immunes

De ce point de vue, Les cannabinoides ont démontré qu’ils étaient présents dans presque tout notre organisme grâce aux récepteurs cannabinïdes (CB-1 et CB-2). Des récepteurs CB-1 ont été trouvés dans le cerveau, les poumons, les muscles, les organes reproductifs, l’hypothalamus, le cervelet, l’hippocampe, les amygdales, la moelle épinière, le tractus gastro intestinal et le système vasculaire, entre autres. Les récepteurs CB-2 ont été trouvés dans la rate, les os, la peau et les cellules gliales. De plus, on a trouvé que les deux récepteurs CB-1 et CB-2 se trouvent présents dans le système immunitaires, et dans le foie, la moelle osseuse, le pancréas et le tronc cérébral.

L’influence des cannabinoïdes sur la fonction immunologique, a été amplement étudiée ces 25 dernières années. Quelques modèles expérimentaux ont été utilisés, notamment des sujets drogués : des animaux de laboratoires exposés à de la fumée de marijuana ou injectés de cannabinoïdes, et chez les modèles in vitro des cultures de cellules immunitaires traitées avec divers cannabinoïdes. En majeure partie, ces études indiquent que les cannabinoïdes modulent la fonction des lymphocytes T et B, ainsi que les cellules NK et macrophages. [1]

En plus des études qui mesurent les effets des cannabinoïdes sur des cellules immunitaires, d’autres rapports ont montrés que ces substances aident à moduler la résistance du système immunitaire face à des maladies infectieuses, particulièrement face aux agents infectieux divers (l’Herpès, le rétrovirus, les Staphylocoques, la Listériose Treponema et Legionella). Enfin, le troisième lien important entre le système immunitaire de l’hôte et les cannabinoïdes est qu’ils impliquent des effets sur le réseau de cytokines. L’usage in vivo et in vitro, a déterminé que les cannabinoïdes modulent la production et la fonction des cytokines, ils ont donc une influence sur l’activité de cellules comme les macrophages et les lymphocytes T, Th1 et Th2. [2]

Yoonkyung Do, (2016) [3] a utilisé du Dexanabinol (HU-211, un cannabinoïde synthétique, non psychotrope, pour le traitement de l’encéphalomyélite allergique expérimentale et a observé la réduction significative des symptômes cliniques de la maladie en plus de l’inflammation associée. Pour cet auteur, il est médicalement évident que les traitements aux THC soient bénéfiques aux patients atteints de scléroses en plaques. Ceci s’esxplique par la capacité du THC à déclencher l’apoptose des cellules dendritiques qui participent activement à la présentation de l’autoantigène qui initie l’autoimmunité.

Ces résultats sont intéressants et démontrent que, dans des conditions déterminées, les cannabinoides peuvent être immunomodulateurs, en améliorant le processus de la maladie.

Bibliographie sur les Maladies Auto-immunes

[1] Klein TW, Friedman H, Specter S. Marijuana, immunity and infection. J Neuroimmunol. 1998 Mar 15;83(1-2):102-15.

[2] Klein TW, Friedman H, Specter S. Marijuana, immunity and infection. J Neuroimmunol. 1998 Mar 15;83(1-2):102-15.

[3] Yoonkyung Do, Robert J. McKallip, Mitzi Nagarkatti, and Prakash S. Nagarkatti. Activation through cannabinoid receptors 1 and 2 on dendritic cells triggers NF-kappaB-dependent apoptosis: novel role for endogenous and exogenous cannabinoids in immunoregulation. J Immunol 2004; 173:2373-2382; doi: 10.4049/jimmunol.173.4.2373

Utiliser du cannabis pour
les Maladies Auto-immunes

Je veux en savoir plus

SI VOUS DESIREZ COMMENCER UN TRAITEMENT A BASE DE CANNABINOIDES, ECRIVEZ-NOUS

DEMANDER UNE CONSULTATION

Autres articles sur les cannabinoïdes et autres maladies

Tratamiento enfermedad autoinmune con cannabis medicinal | Kalapa Clinic
No votes yet.
Please wait...