Le pancréas est un organe situé derrière l’estomac et devant les première et deuxième vertèbres lombaires. Il est constitué de lobules, de petits canaux qui sortent de chaque lobe et se vident dans un canal plus grand. Ce canal pancréatique et le canal cholédoque se rejoignent pour entrer dans le duodénum (intestin). Le pancréas produit les enzymes internes et externes (protéines) nécessaires à la digestion. La pancréatite aiguë est une maladie qui consiste en une inflammation soudaine du pancréas.

Causes de la pancréatite

Les principales causes de pancréatite aigüe sont la présence de calculs biliaires piégés dans les canaux pancréatiques, ou bien l’inflammation de la vésicule biliaire. L’une ou l’autre de ces deux causes provoquent une obstruction du canal formé par la réunion des canaux pancréatique et cholédoque, qui empêche les enzymes digestives de passer à travers les intestins.

La maladie peut être très dangereuse. Les symptômes les plus fréquents sont les douleurs abdominales supérieures irradiant vers le dos, la difficulté à respirer sans que cela ne soit dû à une quelconque cause pulmonaire, des nausées persistantes et des vomissements, rarement soulagés par des médicaments. Des taux élevés de sucre dans le sang ou l’urine peuvent également être trouvés, ainsi qu’une augmentation des cellules du système immunitaire.

Les principaux traitements ne comprennent rien qui puisse être ingéré: réhydratation, analgésiques et soutien nutritionnel par voie intraveineuse. Une attention chirurgicale peut être indiquée dans certains cas[1].

Le cannabis et la pancréatite aigüe

La réponse inflammatoire du pancréas est un facteur important dans le développement de la maladie. Le potentiel anti-inflammatoire du cannabis est un sujet d’intérêt depuis que le système endocannabinoïde a été découvert chez les mammifères.

Les avantages du cannabis pour soulager les symptômes de la pancréatite aigüe

En 2013, une étude préclinique a mis en évidence le rôle anti-inflammatoire du cannabidiol (CBD) chez des souris atteintes de pancréatite aiguë. Le CBD est un composant bioactif non psychotrope du cannabis, aux propriétés thérapeutiques.

Les résultats ont démontré que le traitement au CBD diminuait le TNF-alfa et l’IL-6, deux protéines pro-inflammatoires sécrétées principalement par les lymphocytes T, les macrophages, les neutrophiles et les cellules endothéliales ; toutes ces cellules présentent des récepteurs endocannabinoïdes sur leur structure. La présence de ces récepteurs permet aux cannabinoïdes tels que le CBD d’agir dessus et donc d’atténuer la douleur et de contrôler l’évolution de la pancréatite aiguë[2].

En 2017, une étude clinique a été menée pour analyser la gravité et les résultats de la pancréatite due aiguë à l’alcool chez les consommateurs de cannabis. Les patients ont été étudiés entre 2006 et 2015. Des tests de dépistage du THC dans l’urine ont été effectués chez les patients.

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le composant psychotrope du cannabis. En termes de résultats, les chercheurs ont observé que parmi les patients ayant pris du THC, la pancréatite aiguë était beaucoup moins sévère et douloureuse que celle des patients n’en ayant pas consommé. Les patients ayant pris du THC étaient donc moins susceptibles d’être admis dans les unités de soins intensifs. L’étude a révélé que le CBD augmente le taux d’IL-10, une protéine anti-inflammatoire, tandis que le THC n’apporte aucun changement. Quel que soit le type de cannabinoïde, le moment et la voie de consommation, ainsi que le niveau de consommation d’alcool n’ont pas été mesurés dans l’étude. Par conséquent, d’autres études sont nécessaires pour caractériser les effets des cannabinoïdes médicaux chez les patients atteints de pancréatite aiguë [3].

Les risques

En 2017, un groupe de recherche a effectué un examen systémique de la documentation sur la pancréatite aiguë induite par le cannabis (PA). Les résultats ont montré que le cannabis est un facteur de risque possible de pancréatite aiguë, en particulier chez les patients de moins de 35 ans. Une PA récurrente liée à la consommation de cannabis a également été signalée chez 57,7% des patients et 50% des patients ont souffert d’autres épisodes de PA après l’arrêt du cannabis. Cependant, l’absence de données concernant la consommation en elle-même de cannabis dans cette étude a réduit la capacité d’analyser la population en fonction de la dose prise. Le mécanisme reste inconnu, mais chez les animaux présentant une forte dose de CBD, l’activation des récepteurs CB1 par l’anandamide, un ligand activateur endogène naturel, a entraîné une aggravation de la PA[4].

Aujourd’hui, les données sur les cannabinoïdes et la pancréatite aiguë sont contradictoires et les chercheurs réclament de nouvelles études pour mieux comprendre le mécanisme moléculaire impliqué dans cet état douloureux et dangereux.

Tu as aimé ce post ? Evalue-le. Ce post a été réalisé sur la base de recherches existantes au moment de la date de publication de l’article. En raison du nombre croissant d’études sur le cannabis médical, l’information exposée peut varier au fil du temps et nous informerons des avancées dans les articles ultérieurs

[1] Sommermeyer, L. (1935). Acute Pancreatitis. The American Journal of Nursing, 35(12), 1157.doi:10.2307/3412015

[2] Li, K., Feng, J., Li, Y., Yuece, B., Lin, X., Yu, L., Storr, M. (2013). Anti-Inflammatory Role of Cannabidiol and O-1602 in Cerulein-Induced Acute Pancreatitis in Mice. Pancreas, 42(1), 123–129.doi:10.1097/mpa.0b013e318259f6f0

[3] Goyal H, Guerreso K, Smith B, Harper K, Patel S, Patel A, et al. Severity and outcomes of acute alcoholic pancreatitis in cannabis users. Transl Gastroenterol Hepatol 2017; 2:60

[4] Barkin, J. A., Nemeth, Z., Saluja, A. K., & Barkin, J. S. (2017). Cannabis-Induced Acute Pancreatitis. Pancreas, 46(8), 1035–1038.doi:10.1097/mpa.0000000000000873

No votes yet.
Please wait...
Summary
Utiliser les cannabinoïdes pour soulager les pancréatites aigües
Article
Utiliser les cannabinoïdes pour soulager les pancréatites aigües
Description
Les cannabinoïdes pourraient aider à combattre la pancréatite aiguë grâce au potentiel anti-inflammatoire du cannabis.
Author
Publisher Name
Kalapa Clinic
Publisher Logo