Depuis que les cannabinoïdes et leurs potentiels thérapeutiques aient été découverts en 1970, des milliers d’études scientifiques se sont intéressées au cannabis. Des scientifiques à travers le monde ont cherché les différents bienfaits du cannabis médicinal ainsi que ses composants.

Bien que des milliers d’études ont testé les bienfaits thérapeutiques du cannabis, son usage médicinal fait encore beaucoup débat. Par conséquent, à l’heure où les études scientifiques sur le cannabis ont considérablement avancé, il devient primordial de mettre fin aux opinions politiques qui entravent les recherches associées à l’usage thérapeutique du cannabis.

A ce jour, il existe plus de 10000 études scientifiques sur le cannabis. Mais quels sont les résultats disponibles à ce jour ? Face à toutes ces recherches, une étude américaine a présenté près d’une centaine de propriétés différentes. La plante de cannabis contenant à elle seule des centaines de composants, certains de leurs effets sont encore méconnus. Les scientifiques cherchent donc à cibler les études sur les composants les plus importants dans la plante, notamment sur le THC et le CBD.

Les bienfaits therapeutiques du cannabis selon les chercheurs

En premier lieu, les chercheurs ont confirmé que le cannabis et ses bienfaits thérapeutiques pouvaient traiter les douleurs chroniques chez l’adulte. De plus, le cannabis diminue de manière importante les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie et améliore les symptômes de la sclérose en plaque.

A un niveau plus modéré, le cannabis est efficace pour des cas chroniques de troubles du sommeil ou encore d’apnée du sommeil liée à la fibromyalgie. Par ailleurs, de nombreux témoignages de la part de consommateurs affirment que le cannabis stimule l’appétit : en interagissant avec les récepteurs cannabinoïdes du cerveau, le THC entrerait en contact avec le sens de l’odorat, aidant ainsi à la stimulation de l’appétit.

En conclusion, il a été confirmé que le cannabis présentait de réels avantages thérapeutiques pour la plupart des douleurs chroniques, liées à une maladie particulière ou non ; des douleurs auxquelles la médication classique n’a pu -jusqu’ici- remédier…