Cannabinoïdes et Anorexie / Cachexie

L’anorexie peut être définie comme une perte d’appétit et de poids d’une personne, alors que la Cachexie fait référence à un état de sous-nutrition extrême accompagné d’une perte de masse musculaire avec des sensations de fatigue et de faiblesse. Il est fréquent que ces symptômes apparaissent dans les maladies auto-immunes, infectieuses et surtout chez les personnes soufrant de cancer où la perte de poids peut se présenter comme un symptôme du stade avancé de la maladie. De fait, l’anorexie est une cause commune de la perte de poids chez les jeunes femmes et un motif d’admission courant dans les services hospitaliers d’enfants et d’adolescents. [1]

La cachexie se manifeste par une perte importante de poids due à une diminution de la masse musculaire. Les symptômes qu’on peut observer sont : anorexie, asthénie, nausées, fatigue, mal-être général et une diminution significative de l’ingestion de nourriture. Pour les patients atteints de cancer, son incidence varie selon le type de tumeur. [2]

Dans le cas du SIDA, beaucoup de patients souffrent de cachexie plus d’autres symptômes comme le manque d’appétit, l’anxiété, la dépression, les sautes d’humeur, entre autres. De nombreuses études cliniques ont montrées les effets bénéfiques que peut avoir le cannabis médical pour les personnes séropositives, améliorant les symptômes de la maladie et les effets secondaires du traitement antirétroviral.

Les cannabinoïdes peuvent atténuer la douleur, augmenter la prise de nourriture en améliorant les symptômes qui proviennent de la cachexie (fatigue, faiblesse, asthénie, mal-être général) et palier les nausées et vomissements provoqués par le traitement de patients atteints du VIH. La pression sociale, le rejet ou les effets secondaires produits par les médicaments utilisés dans les traitements antirétroviraux provoquent souvent des états dépressifs, de l’anxiété et ou des changements d’humeur.

En ce sens, les cannabinoïdes ont de nombreuses propriétés qui peuvent être bénéfiques pour les patients qui subissent une perte d’appétit, améliorant aussi leur qualité de vie.

L’effet des cannabinoïdes

  • Augmentation de l’appétit [7]
  • Augmentation du poids [8]
  • Réduction de la perte de poids [9]

Resumé

Les études démontrent que les personnes souffrant d’anorexie ou de cachexie ont une augmentation significative de l’appétit, provoquant alors une hausse de leur poids. Les personnes soufrants de maladies qui provoquent une perte d’appétit et sous-nutritrion comme symptômes (maladies auto-immunes, infectieuses, patients atteints de cancer, entre autres) peuvent bénéficier de l’utilisation des cannabinoïdes, avec l’avantage que ceux ci ont peu d’effets secondaires et une toxicité très faible.

Système endocannabinoïde et régulation de l’appétit

Le système endocannabinoïde est impliqué dans la régulation de l’appétit et semble jouer un role important dans l’alimentation et les troubles comme l’anorexie nerveuse  [3],[4]. On sait que les endocannabinoïdes comme l’anadamide agissent à travers les récepteurs CB1 du cerveau, stimulant l’appétit et augmentant l’ingestion d’aliments [5],[6]. La perturbation des signaux endocannabinoïdes peut contribuer au développement de troubles alimentaires.

Traitement pour le Anorexie / Cachexie grâce au cannabis médical | Kalapa Clinic

Traitement de l’Anorexie et de la Cachexie avec les cannabinoïdes

Des preuves récoltées lors d’essais cliniques ont démontrées l’efficacité des endocannabinoïdes pour améliorer l’appétence des malades et donc leur faire prendre du poids.

Dans une étude pilote, réalisée par Pharmacol Biochem Behav, il a été prouvé que « l’administration de THC, durant cinq mois, par voie orale a aidé à la prise de poids de 70% des patients atteints du VIH, et ce par le regain d’appétit que provoque le cannabis ».  [10]

L’International Journal of Geriatric Psychiatry, a publié les résultats, un essai placebo réalisé sur 15 patients diagnostiqués souffrant de la maladie d’Alzheimer, qui refusaient de s’alimenter par manque d’appétit. Dans le dit essai, il est précisé que l’administration de THC est favorable non seulement pour le traitement de l’anorexie mais également pour atténuer les symptômes de la maladie d’alzheimer. L’étude a de plus démontré que les patients qui n’appartenaient pas au groupe placebo, ont bénéficé d’une perte de poids significativement plus élevé que ceux qui appartenaient au groupe placebo. [11]

Enfin, dans l’étude du Journal of Palliative Care, « La deuxième phase d’étude du delta-9-tetrahydrocannabinol pour la stimulation de l’appétit dans les cas d’anorexie associés au cancer » a confirmé l’efficacité du THC comme stimulant d’appétit, aidant à redonner l’appétit aux patients souffrants de cancer avancés dont l’espérance de vie n’était plus que de 4 semaines. « Ce traitement était bien toléré à petites doses, mais des études plus approfondies sont nécessaire pour déterminer les dosages pour certains types de population » [12].

Utiliser du cannabis pour
l’ Anorexie / Cachexie

Je veux en savoir plus

Bibliographie sur le traitement de l’anorexie et de la cachexie avec les cannabinoïdes

[1] J. Morris (2007). Anorexia nerviosa. BMJ 2007;334:894

[2] D. Cardona(2006). Tratamiento farmacológico de la anorexia – caquexia cancerosa. Nutr. Hosp. vol.21 supl.3 Madrid may. 2006

[3] Matias I1, Bisogno T, Di Marzo V.Endogenous cannabinoids in the brain and peripheral tissues: regulation of their levels and control of food intake. 2006 Apr;30 Suppl 1:S7-S12.

[4] Monteleone P1, Matias I, Martiadis V, De Petrocellis L, Maj M, Di Marzo V.. Blood levels of the endocannabinoid anandamide are increased in anorexia nervosa and in binge-eating disorder, but not in bulimia nervosa.. Neuropsychopharmacology. 2005 Jun;30(6):1216-21.

[5] Aaron NA Verty,1, Megan J Evetts,1 Geraldine J Crouch,1 Iain S McGregor,2 Aneta Stefanidis,1 and Brian J Oldfield1. The Cannabinoid Receptor Agonist THC Attenuates Weight Loss in a Rodent Model of Activity-Based Anorexia. Neuropsychopharmacology. 2011 Jun; 36(7): 1349–1358.

[6] Kirkham TC1. Endocannabinoids in the regulation of appetite and body weight. Behav Pharmacol. 2005 Sep;16(5-6):297-313

[7] Richard D.Mattes∗, KarlEngelman†, Leslie M.Shaw†, Mahmoud A.Elsohly. Cannabinoids and appetite stimulation. Volume 49, Issue 1, September 1994, Pages 187-195.

[8] Sansone RA1, Sansone LA1.Marijuana and body weight. Innov Clin Neurosci. 2014 Jul;11(7-8):50-4

[9] University of Washington. Marihuana and appetite April 18, 2012

[10]Plasse TF, Gorter RW, Krasnow SH, Lane M, Shepard KV, Wadleigh RG Recent clinical experience with dronabinol. Pharmacol Biochem Behav. 1991 Nov;40(3):695-700.

[11] Volicer L, Stelly M, Morris J, McLaughlin J, Volicer BJ Effects of dronabinol on anorexia and disturbed behavior in patients with Alzheimer’s disease. International Journal of Geriatric Psychiatry 1997;12(9):913-919

[12] Nelson, K., Walsh, D., Deeter, P., & Sheehan, F. (1994). A phase II study of delta-9-tetrahydrocannabinol for appetite stimulation in cancer-associated anorexia Journal of Palliative Care, 10(1), 14-18.

Nous offrons l’accès à des thérapies alternatives aux cannabinoïdes. DEMANDER UNE CONSULTATION

DEMANDER UNE CONSULTATION

Autres articles sur les Cannabinoïdes et autres maladies

No votes yet.
Please wait...